Pfizer a déposé une demande d'autorisation de son vaccin en Europe — Coronavirus

Xavier Trudeau
Décembre 2, 2020

L'Agence européenne des médicaments a annoncé, mardi, qu'elle tiendrait une réunion extraordinaire le 29 décembre "au plus tard" pour donner (ou pas) son feu vert à la commercialisation du vaccin contre le Covid-19 développé par l'allemand BioNTech et le géant américain Pfizer. "Si les données soumises sont suffisamment solides pour conclure sur la qualité, la sécurité et l'efficacité du vaccin, l'EMA (.) conclura son évaluation lors d'une réunion extraordinaire prévue le 29 décembre au plus tard", a déclaré le régulateur européen dans un communiqué (en anglais). Après cette première autorisation au monde, les doses du vaccin devraient arriver "dans les prochains jours" au Royaume-Uni, qui en a commandé 40 millions au total pour 2020 et 2021. Le gouvernement britannique a annoncé qu'il sera disponible pour sa population dès "la semaine prochaine ", " un moment historique", s'est réjoui dans la foulée le patron de l'américain Pfizer.

Alors que le laboratoire américain Moderna a déposé une demande d'autorisation de son vaccin aux Etats-Unis, ce qui peut laisser espérer des premières vaccinations possibles dans ce pays dès le mois de décembre, l'alliance Pfizer/BioNTech a fait savoir aujourd'hui qu'elle avait également déposé sa demande pour son vaccin efficace à 95% auprès de l'Agence européenne du médicament.

Le Japon a adopté mercredi un projet de loi prévoyant de fournir gratuitement des vaccins aux 126 millions d'habitants du pays.

En France, le président Emmanuel Macron prévoit "une première campagne très ciblée, avec des vaccins de première génération", réservée aux personnes les plus vulnérables début 2021, suivie d'une autre "plus large et plus grand public", qui s'ouvrira "quelque part entre avril et juin".

En Europe, où le rythme des contaminations a décéléré, quelques pays allègent leurs restrictions.

L'Angleterre sort mercredi 2 décembre d'un confinement de quatre semaines pour retourner à une approche régionale que le Premier ministre Boris Johnson espère pouvoir lever au printemps.

Parmi les assouplissements communs à toute l'Angleterre, les magasins non essentiels peuvent de nouveau accueillir des clients.

Les commerces avaient rouvert mardi en Belgique même si le confinement partiel y reste en vigueur.

Magasins non essentiels, coiffeurs, salles de sport, musées, cinémas et lieux de cultes peuvent rouvrir depuis mardi et, vendredi, ce sera au tour des restaurants et des pubs servant à manger.

Avec le choc de la pandémie, le nombre des personnes ayant besoin d'aide humanitaire va atteindre un nouveau record: 235 millions, une augmentation de 40% en un an, selon les plans de réponse humanitaire coordonnés par l'organisation.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL