Pourquoi le protocole a-t-il été assoupli dans les Ehpad — Coronavirus

Evrard Martin
Décembre 15, 2020

C'est un desserrement des contraintes qui a de quoi étonner en pleine stagnation de l'épidémie de coronavirus: le gouvernement a assoupli ses recommandations à destination des Ehpad pour les fêtes de fin d'année.

"Cela correspond évidemment aux attentes des personnes de leurs proches mais elle correspond aussi aux préconisations des professionnels", se réjouit Romain Gizolme, directeur de l'Association des directeurs au service des personnes âgées. Les visites en chambre et les sorties des résidents dans leur famille seront possibles pendant la période des fêtes. Ils sont aussi invités à respecter les mesures de précaution (les gestes barrières, la distanciation, l'aération...). Mais la prudence reste de mise: à leur retour dans l'Ehpad, ils devront se soumettre à un test de dépistage PCR ou antigénique, puis s'isoler pendant les sept jours qui suivent.

Le nouveau protocole sanitaire facilite les sorties des résidents pour aller voir leurs familles.

De leur côté, les visites se feront toujours sur rendez-vous, mais le nombre de visiteurs par résident et les heures de la journée qui leur seront dédiées pourront être revus à la hausse afin de "permettre aux familles de se retrouver dans des conditions plus conviviales". Pour ces derniers, les visiteurs devront porter masque, gants et blouse. Concernant les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer ou de troubles neurocognitifs, "un dialogue avec les aidants et l'entourage doit être encouragé". De même, la durée des plages horaires de rendez-vous peut être allongée.

Les directions d'établissements sont aussi "encouragées à organiser des animations collectives à l'intérieur et à l'extérieur de l'établissement, à visée conviviale, festive ou spirituelle (incluant notamment l'accompagnement à des offices religieux), dans des conditions d'encadrement strictes rappelées par le protocole", ajoute le ministère. "Les activités collectives nécessitant l'utilisation et l'échange de matériel entre résidents sont suspendues", rappelle le nouveau protocole.

"Ces recommandations s'adressent aux Ehpad et aux autres établissements sociaux et médico-sociaux hébergeant des personnes âgées et peuvent être adaptées par les agences régionales de santé (ARS) en fonction de la situation sanitaire locale", précise le protocole.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL