Quand Elon Musk a proposé à Apple de racheter Tesla

Xavier Trudeau
Décembre 23, 2020

Nous venons d'apprendre que Elon Musk avait un jour songé à vendre Tesla, et à une entreprise bien connue du grand public, qui plus est. La transaction n'a cependant pas pu aboutir puisque le PDG de l'entreprise concurrente n'a même pas daigné se rendre au rendez-vous.

Apple refait parler d'elle dans le domaine des véhicules électriques depuis qu'un article de Reuters a donné des nouvelles du projet Titan: une sortie prévue en 2024 et une technologie de batterie qui serait révolutionnaire. C'est durant cette période que Tesla avait lancé le Modèle 3 avec un prix de départ de 35 000 dollars, une initiative qui avait débouché sur un échec commercial en bonne et due forme. Il est également dubitatif quant à l'utilisation de batterie monocellule par Apple qu'il juge impossible. Et elles étonnent Elon Musk, d'un point de vue technique tout du moins.

"Pendant les jours les plus sombres du programme Model 3, j'ai pris contact avec Tim Cook pour discuter de la possibilité qu'Apple acquière Tesla (pour 1/10 de notre valeur actuelle)".

Il explique que Tesla utilise déjà des batteries fer-phosphate pour ses voitures fabriquées dans l'usine de Shanghai. La tension maximale de ce type de batterie serait 100 fois trop basse. Peut-être parlaient-ils de cellules liées entre elles, comme notre batterie structurelle? "Il a refusé de participer à la réunion", a indiqué l'homme d'affaires. Des paroles qui tombent quelques jours après que Tesla ait rejoint l'indice général S&P 500. En fin de journée, celle-ci était estimée à 144.7 milliards de dollars, un pécule lui permettant de se positionner en troisième position des personnalités les plus riches au monde, derrière Jeff Bezos et le français Bernard Arnault.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL