13 décès liés au vaccin Pfizer, selon l’agence norvégienne — Norvège

Evrard Martin
Janvier 19, 2021

L'Agence norvégienne du médicament a établi un lien entre treize décès et les effets secondaires du vaccin de Pfizer-BioNTech contre le Covid-19, rapporte le média norvégien Norway Today jeudi 14 janvier. Les conséquences seraient, selon le laboratoire "des fluctuations dans les calendriers de commandes et de livraisons dans l'usine de Puurs ( Belgique) dans un avenir proche pour nous permettre d'augmenter rapidement les volumes de production ".

Le gouvernement allemand a déploré " une communication inattendue et de très court terme ".

Moins de dix minutes après l'annonce, les ministres de la santé de six pays membres de l'UE exprimèrent de "sérieuses préoccupations" dans une lettre adressée à la Commission européenne. Le délai sera finalement réduit à une semaine.

La Chine a commencé la vaccination des personnes âgées de 18 à 59 ans, car les statistiques sur les personnes âgées de 60 ans et plus et les personnes âgées de 18 ans et moins ont été relativement faibles lors des essais cliniques des vaccins.

Déjà critiquée pour sa lenteur, la campagne de vaccination contre le Covid-19 en Europe a subi vendredi un nouveau contretemps avec l'annonce de retards de livraison du vaccin Pfizer/BioNTech pour les semaines à venir.

Tout devrait très vite rentrer dans l'ordre: "Nous reviendrons au calendrier initial de livraisons à l'Union européenne à partir de la semaine du 25 janvier, avec une augmentation des livraisons à compter de la semaine du 15 février".

La révision du programme interviendra "dès que la France connaîtra exactement le niveau des futures livraisons ", a précisé la même source. Partout aux États-Unis, 4,4 doses ont été administrées pour 100 personnes; 46 pour cent ont été distribués. injections distribuées aux états. Mais, dans le même temps, a expliqué le Dr Yang, des substances toxiques peuvent aussi être développées tout au long du processus de vaccination par ARNm, ce qui fait que la sécurité de ces vaccins ne peut pas être pleinement assurée.

Ce contretemps n'affectera pas les Etats-Unis livrés en vaccins depuis une usine Pfizer du Michigan.

Bien que les deux vaccins Covid-19 approuvés jusqu'à présent en Europe (Pfizer-BioNTech et Moderna) aient été testés sur des dizaines de milliers de personnes, y compris des volontaires âgés de 80 à 90 ans, le participant moyen à l'essai était âgé de la cinquantaine, relève Bloomberg.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL