Akka Technologies : envisage la suppression de 900 emplois en France

Xavier Trudeau
Janvier 1, 2021

Au premier semestre de cette année, Akka a enregistré une perte nette de.4 57,4 millions, avec un chiffre d'affaires en baisse de 20,3% sur la période, en raison de l'impact de la crise sanitaire dans les secteurs de la santé.

Le groupe sœur, spécialisé dans l'ingénierie aéronautique, a déclaré dans un communiqué qu'il prévoyait de supprimer moins de 900 emplois, principalement à Oxidani.

Le groupe du conseil en ingénierie et services de R&D Akka Technologies a annoncé lundi qu'il discutait d'un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) face à la chute de l'activité dans le secteur aéronautique, "où la reprise ne se matérialise pas". Hier soir, l'entreprise, mise à mal par la pandémie de Covid-19, a fait savoir qu'elle envisageait 900 suppressions d'emplois en France, principalement dans la région Occitanie, à Blagnac, en banlieue de Toulouse, où se situe également le siège d'Airbus. "C'est le domaine de l'aéronautique civil qui est sous forte pression et pour lequel les perspectives ne sont pas claires", a-t-il précisé. 450 personnes auraient d'ores et déjà bénéficié d'un plan de formation mené depuis septembre dernier.

Selon le groupe de conseil IT, le développement d'un certain nombre de projets actuellement en phase de définition pourraient permettre de sauvegarder des postes s'ils venaient à aboutir.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL