Alain Finkielkraut écarté de LCI après ses propos sur l'affaire Olivier Duhamel

Pierre Vaugeois
Janvier 13, 2021

La chaîne info du groupe TF1 annonce ce mardi soir mettre un terme aux chroniques du philosophe sur son antenne. "Seule la méconnaissance des mécanismes psychologiques de l'enfant explique une prise de position aussi schématique sur consentement de l'enfant", a réagi mardi matin le Collectif pour l'enfance, qui œuvre pour la protection des droits des enfants victimes de violences sexuelles.

Selon les informations de Télérama, "Alain Finkielkraut, débatteur régulier de "24H Pujadas", le philosophe a choqué téléspectateurs et associations de défense des mineurs en évoquant hier, sur le plateau de l'émission diffusée en direct, le scandale qui vise le célèbre politiste, accusé d'inceste". Toutefois, il a rappelé qu'Olivier Duhamel a commis "un acte répréhensible". "Ce qu'il a fait est très grave, il est inexcusable" avant de préciser qu'il est "contre un lynchage généralisé" et de conclure par "il n'y a pas d'omerta" dans cette affaire. "Et en plus, pour spécifier le crime, il faut savoir s'il y a eu consentement ou non". "Y a-t-il eu consentement?". "Parce qu'on parle d'un enfant de 14 ans", a rappelé le journaliste dépité par sa remarque. "Je trouve ça très injuste, mais malheureusement très révélateur d'une époque où c'est dans la presse que se recrutent les pires ennemis de la liberté de pensée", a-t-il estimé. "Et alors? D'abord on parle d'un adolescent, ce n'est pas la même chose", a rétorqué le propriétaire du siège numéro 21 à l'Académie française. "La direction de la chaîne condamne les propos tenus par Alain Finkielkraut sur son antenne", précise-t-elle également. Interrogé sur l'affaire Olivier Duhamel, accusé d'inceste par Camille Kouchner, l'essayiste a tenté une réflexion pour le moins hasardeuse sur la notion de "consentement": "Quand on essaye de savoir s'il y a eu consentement ou une forme de réciprocité, on vous tombe immédiatement dessus". Et elle a décidé d'arrêter dans la foulée la chronique hebdomadaire du philosophe.

"Dans quel monde vivez-vous, Alain Finkielkraut?".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL