Benjamin Dutreux a mis le cap sur Les Sables-d'Olonne — Vendée Globe

Pierre Vaugeois
Janvier 25, 2021

Des millions de compatriotes ont depuis suivi les aventures et les fortunes de mer de ces hommes et de ces femmes au cœur du Vendée Globe.

Le Vendéen Globe n'échappe pas à ces traditions des gens de mer.

Ce jour restera gravé dans la mémoire des Sablais et de la France littorale.

Vous le savez désormais Monsieur le Président, la vie d'un port, la vie des gens de mer, c'est le courage des marins et des familles restées à terre, c'est aussi la douleur des naufrages, la solidarité qui seule permet de vivre et se reconstruire.

Si ces bonifications ne seront attribuées qu'à l'arrivée aux Sables d'Olonne, force est de constater que le podium définitif du Vendée Globe sera forcément différent de l'ordre d'arrivée, et à ce petit jeu, l'allemand Boris Hermann, qui ce matin n'avait que 58 milles nautiques de retard sur le leader, a toutes ses chances, qui actuellement en 6 heures parcourt 90 milles, tout comme Yannick Bestaven, avec 136 milles de retard, qui parcourt lui en 10 heures, pas mois de 120 milles. Le Vendée Globe est bien plus qu'une épreuve sportive en solitaire autour du monde ou qu'un dossier administratif sanitaire et supplémentaire à traiter.

À la grandeur de cette aventure, à l'héroïsme de ses marins, la France ne peut répondre par le silence de quais fermés au public.

Anticipant les futures remises de médailles au vainqueur et au héros Jean Le Cam pour son acte de bravoure envers Kevin Escoffier, Yannick Moreau poursuit: "La France ne peut se contenter de quelques légions d'honneur décernées dans un salon feutré".

Une décision de la préfecture de Vendée que Yannick Moreau compte remettre, un peu, en question.

J'ai fait un certain nombre de propositions au préfet de la Vendée en ce sens.

Alors que les 5 premiers skippers sont attendus le 27 janvier aux Sables d'Olonne, un mot est sur toutes les lèvres, qui agite le Landerneau de la course au large: Bonification!

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL