Coronavirus: il n'y aura pas d'immunité collective en 2021, selon l'OMS

Claudine Rigal
Janvier 14, 2021

Soutenez le journalisme scientifique indépendant!

Quant aux campagnes de vaccination, il a regretté qu'elles sont pour l'essentiel le fait des pays riches.

Alors que la situation sanitaire semble s'éclaircir pour 2021 avec l'arrivée des vaccins, l'OMS affirme qu'il n'y aura pas d'immunité collective cette année et appelle à la vigilance.

Les statistiques des cas, qui dépassent désormais les 90 millions recensés, s'affolent dans le monde, en raison de mutations plus contagieuses du virus. La Chine a largement maîtrisé le virus, mais s'attaque à un certain nombre d'infections locales.

La Russie a pour sa part annoncé qu'1,5 million de personnes dans le monde s'étaient fait administrer son vaccin Spoutnik V et envisage d'en développer une version "légère" ne nécessitant qu'une seule injection, mais de moindre efficacité. Des décisions seront dévoilées jeudi pour faire face à la hausse des contaminations (plus de 23.000 enregistrées mercredi) et à la propagation du nouveau variant britannique.

Au Royaume-Uni, une nouvelle variante de SRAS-CoV-2 a été découverte à la mi-décembre. Le pays a également reçu une livraison additionnelle de 4.875 doses du vaccin BioNTech/Pfizer ce lundi.

Amman avait annoncé samedi avoir accordé une " licence d'urgence " pour utiliser le vaccin chinois de Sinopharm, deuxième vaccin à être approuvé en Jordanie après l'américano-allemand de Pfizer-BioNTech.

Lors d'une conférence de presse donnée par l'OMS le 11 janvier, Soumya Swaminathan, responsable scientifique de l'organisation, a tenu à féliciter la science tout en continuant la prévention. La Grande-Bretagne, premier pays à approuver le vaccin Pfizer/BioNTech, a ouvert lundi sept sites de vaccination de masse à travers l'Angleterre.

Face à la propagation de l'épidémie en divers points du globe, la mise à disposition des vaccins accélère.

L'OMS et l'Alliance pour les vaccins (Gavi) a mis sur pied le mécanisme Covax pour distribuer des vaccins anti-Covid aux pays défavorisés mais le système souffre d'une tendance au chacun pour soi des pays riches et d'un manque de financement.

Une nouvelle mutation du virus, baptisée 501.V2, a été en outre signalée en Afrique du Sud. Les restrictions déjà en place, telles que l'interdiction de la vente d'alcool et les grands rassemblements, et un couvre-feu nocturne, demeurent. Une équipe de 10 scientifiques de l'OMS se préparait jeudi à une mission en Chine pour enquêter sur les origines de la maladie.

En Allemagne, qui compte plus de 40.000 morts, les prochaines semaines constitueront "la phase la plus dure de la pandémie" avec un personnel médical travaillant au maximum de ses capacités, a déclaré la chancelière Angela Merkel.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL