Covid-19 : comment s'inscrire pour se faire vacciner ?

Evrard Martin
Janvier 9, 2021

Un médecin, un infirmier, "ou tout autre soignant habilité à le faire" procédera à l'injection, explique le ministre de la Santé.

L'amplification de la campagne de vaccination promise par le gouvernement se précise. La phase suivante concernera la vaccination des quelque 7 millions de plus de 65 ans. Deux jours auparavant, sur RTL, le ministre de la Santé, Olivier Véran, avait promis une vaccination avant la fin du mois.

Les personnes âgées de plus de 75 ans et qui ne résident pas en Ehpad pourront se faire vacciner contre le Covid-19 plus vite que prévu.

Cette campagne se déroulera dans des centres départementaux, dont la liste sera consultable sous forme de carte interactive sur le site sante.fr.

Lire aussi - Vaccination: comment résoudre le problème de pénurie de doses en Europe?

Olivier Véran dit prendre note du fait que des millions de personnes se soient faites à ce jour vacciner " et que les choses se passent très bien ". "La répartition départementale est décidée en concertation avec les services de l'Etat dans le cadre de cellules territoriales", a expliqué Olivier Véran.

Pour les prises de rendez-vous, " il y aura un numéro de téléphone qui sera communiqué prochainement et qui vous orientera vers les différents centres (de vaccination) au plus près de chez vous.

Le rendez-vous au sein du centre de vaccination commencera par un entretien avec un soignant ou un questionnaire auto-administré pour s'assurer de l'absence de contre-indications.

Les personnes qui souhaitent se faire vacciner devront prendre rendez-vous. Ces points seront en effet vérifiés sur place. Parmi les informations demandées: "Avez-vous déjà été positif au Covid ces trois derniers mois?", "Avez-vous été vacciné contre la grippe?", "Avez-vous des allergies graves?". Une fois l'inscription terminée, il faudra se rendre à partir de lundi 18 janvier dans le centre de vaccination choisi. Olivier Véran a précisé que les "personnels qui y travaillent, s'ils sont âgés de 50 ans ou plus, ou s'ils sont eux-mêmes porteurs de comorbidités", sont également éligibles au vaccin Pfizer à partir de ce vendredi. Les seniors vaccinés devront rester sur place une quinzaine de minutes, par souci de précaution.

"Faites-vous vacciner, aidez vos proches à se faire vacciner", a ainsi insisté Olivier Véran, lors de la conférence de presse de ce jeudi 7 janvier quand le Premier ministre Jean Castex, inquiet d'une situation sanitaire "plus fragile", menacée par le variant britannique plus contagieux, a maintenu toutes les restrictions sanitaires en vigueur et annoncé toute une panoplie de mesures pour accélérer la vaccination, fortement critiquée pour sa lenteur au démarrage. L'opération est à renouveler trois à six semaines plus tard pour le rappel et la seconde injection. Ce choix fait suite à une communication de l'Agence nationale de sécurité du médicament, qui considère que "le délai d'administration de la deuxième dose peut-être envisagé entre 21 et 42 jours au vu des circonstances actuelles spécifiques".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL