Covid-19: la France sous couvre-feu vespéral

Evrard Martin
Janvier 18, 2021

Et l'avancement du couvre-feu ne met pas à l'abri d'un nouveau confinement "si nous constatons une dégradation épidémique forte", a prévenu Jean Castex.

Pour l'instant, 87 cas de contamination par le variant anglais (suspecté d'être plus contagieux) et quatre cas de contamination par le variant sud-africain (soupçonné d'être plus contagieux et de réduire l'efficacité du vaccin) ont été recensés en France, selon le ministère de la Santé.

Le nombre de malades du Covid-19 hospitalisés à travers le pays s'élève à 24 983 (contre 24 735 mercredi, 24 703 mardi, 24 812 lundi), dont 1 691 en 24 heures (contre 1 588 mercredi). Même s'il ne paraît pas intrinsèquement plus dangereux que le coronavirus classique, il risque de poser un problème majeur: davantage de personnes contaminées, c'est davantage de malades qui finissent à l'hôpital, avec un risque accru que le système soit submergé.

Mais même sans les variants, l'épidémie continue d'enfler. La semaine du 4 au 10 janvier est ainsi marquée par "une augmentation des indicateurs épidémiologiques" après les "rassemblements festifs de fin d'année", selon Santé publique France.

Les laboratoires ont enregistré 21 217 cas confirmés en 24 heures, contre 21 228 la veille.

Pour tenter d'enrayer l'épidémie, la course contre la montre se poursuit pour vacciner la population.

Du côté de la vaccination, et après un démarrage poussif et critiqué, plus 318 000 personnes avaient reçu la première injection à la date de vendredi, alors que la France disposait cette semaine de 1,5 million de doses.

La campagne de vaccination s'ouvrira le 18 janvier à l'ensemble des personnes âgées de plus de 75 ans ainsi qu'aux personnes vulnérables à très haut risque.

Les dérogations restent les mêmes qu'auparavant (déplacements professionnels, pour un rendez-vous médical, pour un motif impérieux...) mais les commerces doivent désormais baisser le rideau à 18 heures.

À trois jours de cet élargissement, 833 centres étaient "ouverts et accessibles à la réservation", a assuré le ministre de la Santé, Olivier Véran.

Le site internet www.sante.fr, ouvert ce vendredi, a connu "une activité extrêmement élevée avec 2,5 millions de visites, et jusqu'à 20 000 connexions par minutes" et le numéro vert dédié à la vaccination (0800 009 110) a reçu "370 000 appels", souligne le ministère.

"Vous êtes nombreux à rechercher un centre de vaccination près de chez vous pour prendre RDV".

Mais la situation risque de s'aggraver: les livraisons européennes du vaccin de Pfizer/BioNTech vont connaître du retard dans les prochaines semaines, en raison de modifications dans le processus de production, selon le fabricant.

"Il faut accélérer la cadence", a demandé la maire de la capitale, Anne Hidalgo, estimant que les 10 000 doses par semaine prévues pour Paris ne suffisaient pas. Les données des services de réanimation sont, elles, légèrement à la hausse avec 15 nouveaux patients en 24 heures, pour un total de 2.726.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL