Covid-19 : la livraison du vaccin AstraZeneca sera moins importante que prévu

Xavier Trudeau
Janvier 23, 2021

Les livraisons du vaccin AstraZeneca/Oxford en Europe, sous réserve de son approbation, seront moins importantes que prévu, a indiqué le groupe britannique, vendredi 22 janvier. L'Agence européenne des médicaments (EMA) a indiqué le 12 janvier dernier avoir reçu une demande d'autorisation pour ce vaccin.

AstraZeneca ne précise pas quelle était la quantité qui devait initialement être livrée, mais indique que les " volumes initiaux seront plus limités qu'anticipé à l'origine, à cause de rendements réduits à un site de fabrication au sein de la chaîne d'approvisionnement européenne " de l'entreprise, écrit Reuters.

Le groupe pharmaceutique a toutefois rassuré que le début de la distribution ne sera pas affecté, promettant de fournir à l'Union européenne " des millions de doses " tout en augmentant sa production en février et mars. Elle avait annoncé qu'elle pourrait rendre sa décision le 29 janvier.

La commissaire européenne à la Santé, Stella Kyriakides, a déploré l'annonce par les représentants d'AstraZeneca de " retards dans la livraison des vaccins par rapport aux prévisions pour le premier trimestre de cette année ". "En revanche, la bonne nouvelle reste que, pour (le vaccin) Pfizer, nous avons une tranche additionnelle pour le 2e trimestre de 4,4 millions de doses et, en plus, des tranches supplémentaires pour le 3e trimestre et le 4e trimestre". "La Commission européenne et les États membres ont exprimé leur profond mécontentement à ce sujet. Nous avons insisté sur un calendrier de livraison précis sur la base duquel les États membres devraient planifier leurs programmes de vaccination, sous réserve de l'octroi d'une autorisation de mise sur le marché conditionnelle", a-t-elle ajouté.

Le vaccin AstraZeneca/Oxford n'est pour l'instant pas autorisé dans l'Union européenne.

Le vaccin d'AstraZeneca n'a pas encore été approuvé par l'UE. Le vaccin Oxford/AstraZeneca est un vaccin "à vecteur viral" qui prend comme support un autre virus (un adénovirus de chimpanzé) transformé et adapté pour combattre le Covid-19.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL