Deutsche Bank ne fera plus affaire avec Donald Trump

Xavier Trudeau
Janvier 12, 2021

L'américaine Signature Bank prend elle aussi ses distances.

Christiana Riley, responsable de Deutsche Bank pour le continent américain, a condamné la semaine dernière dans un message publié sur LinkedIn les violences commises au Capitole qui ont fait cinq morts. Ces prêts concerneraient un terrain de golf à Miami et des hôtels à Washington et Chicago.

Sollicité par l'AFP, un porte-parole de la banque aux États-Unis a refusé de commenter.

Deutsche Bank a une histoire compliquée avec le président en exercice.

La banque allemande est le plus important créancier de la Trump Organization.

Selon le dernier rapport officiel, ils affichaient 5,3 millions de dollars, a-t-elle précisé.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL