Deux gorilles d’un zoo américain testés positifs au coronavirus

Pierre Vaugeois
Janvier 14, 2021

Deux gorilles du zoo de San Diego ont été testés positifs au COVID-19 après avoir présenté des symptômes de la maladie dans ce qui semble être la première transmission du virus à des singes, a déclaré le gouverneur de Californie. Les personnes en charge du parc animalier espèrent que les singes contaminés se rétabliront complètement. Cependant, il s'agit du premier cas d'une transmission naturelle. Au moins deux gorilles ont été testés positifs, et le personnel travaille sous l'hypothèse que tous les gorilles pourraient être infectés, selon Union-Tribune de San Diego. Les gorilles testés positifs au coronavirus ainsi que les membres de leur groupe sont placés en quarantaine ensemble.

Il n'y a pas que les humains qui sont touchés par la Covid-19.

Comment ces gorilles ont-ils été contaminés?

L'analyse en laboratoire d'un échantillon fécal collecté mercredi dernier sur l'un des deux gorilles initialement vus en train de tousser a détecté la présence du virus deux jours plus tard, a déclaré le porte-parole du zoo, Andrew James.

Le mois dernier, l'USDA a déclaré avoir confirmé le premier cas connu de coronavirus chez un animal à l'état sauvage, un vison, à la suite d'une épidémie chez les visons d'élevage qui a tué 15000 des animaux.

Le zoo de San Diego étant fermé à cause de la pandémie, la direction ignore encore qui a pu transmettre le virus aux animaux, mais suspecte un "employé asymptomatique". De plus, des études scientifiques ont confirmé que certains primates peuvent se contaminer par le virus SARS-CoV-2.

La confirmation que les gorilles sont sensibles au coronavirus contribue à l'information sur la façon dont la pandémie peut affecter ces espèces dans leurs habitats d'origine où ils entrent en contact avec des humains et des matériaux humains, ont déclaré les responsables du parc. En effet, ils ont un un génome très proche: le gorille possède 98% de l'ADN de l'humain.

La directrice exécutive du parc, Lisa Peterson, a déclaré lundi à l'Associated Press que huit gorilles qui vivent ensemble dans le parc seraient porteurs du virus et que plusieurs toussaient.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL