Enfin une libération de la parole des victimes — Metooinceste

Pierre Vaugeois
Janvier 18, 2021

L'inceste reste un sujet profondément tabou dans la société et encore minimisé, alors qu'il serait massif en France avec près d'une personne sur dix potentiellement touchée. Interrogée sur la nécessité d'une "réforme judiciaire" à laquelle l'exécutif réfléchit, elle a d'abord répondu qu'il s'agissait d'un "terrain sur lequel" elle ne voulait pas aller, avant d'ajouter: "Je le souhaite, je l'espère, j'appelle de mes vœux". Depuis ce samedi 16 janvier, une déferlante de témoignages choc et bouleversants se multiplient sur la toile. "C'était mon oncle. Officier dans la marine "...

Quand les révélations sur le producteur américain Harvey Weinstein avaient ouvert la porte à des millions de témoignages sur les violences sexistes et sexuelles dont les femmes sont victimes, le lancement de #MeTooInceste fait suite à la publication du livre de Camille Kouchner, "La familia Grande " et à la mise en cause du politologue Olivier Duhamel.

Pour #Noustoutes, "ces témoignages viennent confirmer ce que disent et répètent depuis de nombreuses années" les professionnels de la protection de l'enfance: "Les personnes qui commettent le crime d'inceste viennent de tous les milieux", les adultes réagissent "peu ou mal" et les signaux envoyés par les victimes "ne sont pas entendus".

Le dièse est en tendance sur Twitter depuis samedi. "Je jouais aux Lego". C'en a été fini de grandir. "J'avais cessé de vivre", témoigne un autre.

"De 4 à 14 ans par un membre de ma fratrie", "Mon père. Effroi. Trauma à vie et amnésie pendant des années", confiait encore un troisième. La ministre déléguée chargée de la Citoyenneté a plaidé sur LCI pour un renforcement de l'arsenal juridique, et pour la transformation en proposition de loi du rapport rendu en novembre par la députée LREM Alexandra Louis.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL