Etats-Unis: chaque Première dame défend une "cause", quelle sera celle de Jill Biden?

Claudine Rigal
Janvier 29, 2021

Elle a, selon un rapport gouvernemental, eu un impact sur 1.300 projets internationaux en 2018 et forcé, cette année-là, les ONG à renoncer à plus de 150 millions de dollars ou à leurs activités en matière d'IVG.

Au cours d'une audition au Sénat, elle a d'abord fait savoir qu'elle userait de tous les moyens en sa disposition pour protéger les Américains et les réseaux des Etats-Unis contre les formes d'interférences.

L'avortement est légal aux États-Unis depuis une décision de la Cour suprême en 1973, mais divise encore fortement la population américaine, avec une opposition toujours très vive dans les milieux religieux. Comme chaque année autour de la date anniversaire de cet arrêt historique, les opposants à l'avortement ont prévu de se faire entendre ce vendredi. Un temps favorable au droit des femmes de choisir d'avorter, le milliardaire républicain avait conquis les électeurs de la droite religieuse en se posant en farouche opposant à l'avortement. Un quart de ces structures avaient été pénalisées. Il ordonne "d'examiner s'il faut suspendre, revoir, annuler ou ouvrir à la discussion ces régulations".

Le porte-avions américain USS Theodore Roosevelt à Guam le 15 mai 2020
Le porte-avions américain USS Theodore Roosevelt à Guam le 15 mai

Si le Washington Post s'est intéressé à la façon dont Biden organisait ses journées et a observé une rupture "presque brutale" avec le style "chaotique" de son prédécesseur, de nombreux médias se sont surtout penchés sur le rythme frénétique des mesures prises par le nouveau président depuis son investiture, le 20 janvier. C'était l'un des rares voyages à l'hôpital effectués par Trump, qui a rompu avec son prédécesseur, le président Barack Obama, en termes de visite de troupes là-bas. "On ne fait rien de nouveau", a-t-il insisté, devant les caméras, en se gardant d'utiliser le mot avortement.

" Les équipements de télécommunications produits par des fournisseurs non fiables, dont Huawei, sont une menace pour la sécurité des Etats-Unis et de nos alliés", a déclaré la porte-parole de la Maison blanche lors d'un point de presse quotidien. Tout au long de la transition et même pendant la campagne, Biden a réduit ses voyages et ses réunions en personne, en faisant autant de travail que possible virtuellement pour minimiser le risque de propagation du coronavirus. Les associations de défense de ce droit sont donc extrêmement vigilantes pour la suite.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL