La Deutsche Bank prend ses distances avec Trump — USA

Claudine Rigal
Janvier 14, 2021

Deutsche Bank est le principal créancier de Donald Trump, avec environ 340 millions de dollars (279,67 millions d'euros) de prêts en cours accordés à la Trump Organization, le conglomérat du président qui est actuellement supervisé par ses deux fils.

Un porte-parole de Deutsche Bank a refusé de commenter ces informations mardi. La Trump Organization n'avait pas répondu à un email sollicitant un commentaire et le bureau de presse de la Maison Blanche n'était pas joignable dans l'immédiat.

La dirigeante de la filiale américaine de la banque, Christiana Riley, avait sévèrement condamné cette attaque sur le réseau professionnel LinkedIn la semaine dernière, dénonçant "un jour sombre pour l'Amérique et (sa) démocratie".

" Nous sommes fiers de notre constitution et soutenons ceux qui travaillent pour faire en sorte que la volonté du peuple soit respectée et qu'un transfert pacifique du pouvoir ait lieu", a-t-elle écrit.

La décision d'arrêter la coopération a également été prise par un autre prêteur de l'organisation Trump, Signature Bank, dont les autorités ont appelé Trump à démissionner de ses fonctions et ont annoncé qu'elles ne feraient affaire avec aucun des membres du Congrès impliqués dans les efforts visant à invalider les résultats de l'élection présidentielle américaine.

Votre adresse sera utilisée pour envoyer les newsletters qui vous intéressent. Faites un don en cliquant ici.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL