L'ancien grand patron Lai Xiaomin exécuté pour corruption et "polygamie" — Chine

Claudine Rigal
Janvier 31, 2021

Selon les autorités, il avait obtenu 215 millions d'euros de pots-de-vin, et essayé d'en obtenir 13 millions de plus. Une sentence parmi tant d'autres à l'encontre des fortunés chinois, et qui révèle le contrôle absolu du politique sur la classe dirigeante de l'économie.

L'ancien patron du conglomérat financier China Huarong, Lai Xiaomin, a été exécuté ce vendredi, 29 janvier, après avoir été condamné à mort en début janvier pour corruption, détournement et polygamie. C'est début janvier qu'il avait été condamné sachant que la justice l'avait aussi reconnu coupable de "polygamie".

China Huarong Asset Management est l'un des plus grands gestionnaires en Chine de créances douteuses (c'est-à-dire présentant une grande probabilité de non-remboursement). Elle lui attribuait en outre des détournements de fonds publics de 3,1 millions d'euros, rapporte l'AFP. Il avait reconnu les faits lors d'une apparition médiatique sur la télévision publique CCTV.

Un ancien dirigeant corrompu d'une entreprise financière d'Etat, impliqué dans une affaire dont la somme des pots-de-vin a établi un record dans l'histoire de la République populaire de Chine, a été exécuté vendredi.

Les aveux de Lai Xiaomin avaient été repris par la télévision publique en Chine, qui avait également diffusé des images d'un appartement à Pékin, qui devait lui appartenir, avec des coffres-forts et armoires remplies de liasses d'argent liquide.

En 2012, la Chine a lancé une vaste campagne anti-corruption après l'arrivée du président Xi Jinping à la tête du parti communiste chinois (PCC).

Ces derniers mois, plusieurs acteurs de l'économie chinoise ont été sanctionné ou condamnés, parfois avec leurs familles, pour avoir mené des activités jugées contraires au régime. Lai Xiaomin est née à Ruijin, Jiangxi, en juillet 1962, et était un homme politique et homme d'affaires chinois.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL