Le Mexique valide le vaccin AstraZeneca/Oxford contre la Covid-19

Claudine Rigal
Janvier 9, 2021

Plus de 1,83 million de morts: La pandémie a fait au moins 1.835.824 morts dans le monde pour plus de 84,5 millions de personnes contaminées, selon un bilan établi par l'AFP dimanche d'après des chiffres officiels. Ces doses seront réservées aux pays en voie de développement dans le cadre du COVAX, un axe de travail mis en place par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour assurer une distribution équitable du vaccin.

Il faudra attendre encore un peu pour qu'un deuxième vaccin soit autorisé en Europe.

Les experts de l'OMS ont également évité de se prononcer sur le cas des femmes enceintes ou allaitantes à cause du manque de données pour l'instant.

Concernant l'injection d'un vaccin différent d'une dose à l'autre, pour l'immunologue Akiko Iwasaki, cela pourrait fonctionner en théorie, mais les experts s'accordent pour dire que cela nécessite des recherches supplémentaires et ne devrait être fait qu'en dernier recours actuellement.

L'Agence européenne du médicament a par ailleurs repoussé à mercredi sa décision sur l'autorisation du vaccin américain Moderna. Le Canada a suivi les Etats-Unis le 23 décembre.

Ainsi, plusieurs millions de britanniques sont confinés à partir de ce mardi 5 janvier jusqu'à fin février, a décidé le Premier ministre Boris Johnson.

La formule de Moderna a l'avantage de pouvoir être conservée à -20°C, et non -70°C comme pour celle de Pfizer, qui a forcé le groupe à développer des conteneurs spécifiques pour le transport. Ils avaient prévenu qu'il existe un " risque important dans plusieurs régions " que le système public de santé, le NHS, soit " submergé au cours des 21 prochains jours " sans intervention adéquate.

Le Royaume-Uni est devenu lundi le premier pays à administrer à sa population le vaccin du laboratoire britannique AstraZeneca et de l'Université d'Oxford contre le Covid-19, alors que les campagnes de vaccination s'accélèrent et les mesures de restriction continuent dans le monde pour faire face à la pandémie de nouveau coronavirus. Probablement jusqu'au 31 janvier, alors que la campagne de vaccination ne produira ses premiers effets qu'après l'hiver.

Selon le Bureau national des statistiques, plus de 1,12 million de personnes étaient infectées par le virus en Angleterre la semaine dernière, soit un habitant sur cinquante et plus de 60.000 cas ont été recensés mardi au Royaume-Uni.

La campagne de vaccination a commencé le week-end des 26-27 décembre dans la plupart des pays de l'UE, après le feu vert au vaccin Pfizer-BioNTech, mais la lenteur du processus suscite des critiques aussi au niveau européen. Le variant qui sévit sur son sol a aggravé la tendance, avec plus de 50 000 nouvelles contaminations par jour, et même près de 59 000 lundi. "Je suis très heureux de recevoir aujourd'hui ce vaccin contre le Covid et très fier qu'il ait été inventé à Oxford", a-t-il déclaré.

Un des deux experts a ainsi dû rebrousser chemin et l'autre attend dans un pays tiers, a précisé le responsable des situations d'urgence sanitaire à l'OMS, Michael Ryan, ajoutant "espérer qu'il s'agit simplement d'un problème logistique et bureaucratique".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL