L'UE sanctionne des jeux vidéos qui pratiquent le blocage géographique

Alain Brian
Janvier 21, 2021

La Commission européenne a infligé mercredi un total de 7,8 millions d'euros d'amendes à la plateforme de jeux vidéo Steam et cinq éditeurs pour une entente ayant pénalisé les consommateurs en limitant la concurrence. Une pratique jugée comme étant anticoncurrentielle par la Commission.

Ces infractions ont concerné au total une centaine de jeux. Ces clés étaient proposées par des vendeurs tiers à un prix attractif.

Les 5 éditeurs ont accepté de coopérer avec la Comission et ont vu leur amende réduite, tandis que Valve a "choisi de ne pas coopérer " et doit payer une amende de 1,6 million d'euros. Une pratique qui a eu lieu entre 2010 et 2015 et qui enfreignait les règles du marché unique numérique de l'Union européenne.

Les cinq éditeurs concernés ont écopé d'amendes allant de 340.000 euros (pour Bandai) à près de 2,9 millions d'euros (Focus Home).

Selon la Commission européenne, le blocage des jeux en question visait à empêcher que les joueurs européens vivant dans des pays à revenus "élevés", ne passent par la plateforme Steam de certains pays plus modestes, pour acheter des jeux moins cher que dans leur zone géographique de résidence. Ces éditeurs ayant coopéré à l'enquête, contrairement à Valve, ont bénéficié de réductions de 10% ou 15%.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL