Nouvelles mesures concernant les voyageurs : Ottawa reporte encore son annonce

Xavier Trudeau
Janvier 30, 2021

Pour François Legault, cette entente remplit deux objectifs, soit d'être plus autonomes en matière d'approvisionnement en équipements essentiels pour faire face à la pandémie et de créer des emplois payants dans le secteur manufacturier.

Mais le premier ministre François Legault a cherché à baisser les attentes, jeudi, en conférence de presse à Québec, en marge de la tenue d'un caucus de ses députés.

Dans l'ensemble, la situation s'améliore au Québec, a-t-il observé, tant en ce qui a trait au nombre de cas d'infections que celui du nombre d'hospitalisations, mais pas suffisamment pour baisser la garde ou renoncer au délestage des chirurgies.

"N'oublions pas que le personnel de la santé est épuisé". À cause de la situation dans les hôpitaux, nous sommes loin du point où on va pouvoir relâcher.

M. Legault a laissé entendre que le couvre-feu pourrait demeurer en place. Certaines mesures, par exemple, le couvre-feu fonctionnent bien.

"Avec la semaine de relâche qui, selon les écoles, a lieu à la fin du mois de février ou au début du mois de mars, ça apporte des inquiétudes". M. Legault a affirmé qu'il fallait éviter de voyager à l'étranger, mais aussi au Québec.

En aucun cas, leurs plans ne doivent inclure une personne âgée de 65 ans et plus qui n'habite pas sous le même toit, a-t-il martelé. "Mais ce moment s'éloigne avec les retards de livraison", a mentionné le premier ministre. On ne peut donc s'attendre qu'à seulement 78% des vaccins Moderna prévus qui seront acheminés au pays dans les prochains jours. Le portrait devrait changer dans la province "quand toutes les personnes de 65 ans et plus seront vaccinées", a-t-il dit. Les nouvelles restrictions, en réponse aux variantes les plus contagieuses du coronavirus, incluent l'obligation pour tous les voyageurs arrivant au Canada de garder 14 jours de quarantaine dans un hôtel à leurs propres frais, a-t-il précisé. Aux parents qui planifient des vacances à l'étranger en famille, il a répété que "c'est une évidence qu'il ne faut pas le faire, car on se rappelle tous ce qui s'est passé à pareille date l'année dernière".

Québec n'a pas de réelle prise judiciaire pour agir au niveau de la quarantaine des voyageurs. Le premier ministre a donc de nouveau interpellé le premier ministre du Canada Justin Trudeau à ce sujet.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL