Peugeot et Fiat se marient pour créer Stellantis, quatrième groupe automobile mondial

Xavier Trudeau
Janvier 5, 2021

Elle permettra en outre, de réduire les coûts de développement et de construction des voitures et de développer des voitures avec les mêmes technologies. "A l'inverse, le groupe français pourra reprendre pied aux Etats-Unis grâce à son allié italo-américain".

Les actionnaires du constructeur automobile français PSA ont approuvé, lundi, la fusion avec Fiat-Chrysler (FCA) pour former Stellantis, le quatrième groupe automobile mondial.

PSA et Fiat estiment que les synergies permettront d'économiser à terme jusqu'à 5 milliards d'euros par an.

A quoi va ressembler cette nouvelle entité, baptisée Stellantis?

Le Britannique Michael Manley, qui avait été nommé directeur général de Fiat Chrysler en juillet 2018 après avoir relancé la marque mythique Jeep, pilotera les activités américaines de Stellantis.

Ils avaient auparavant amendé leur contrat pour que leur union reste un mariage entre égaux, alors que la pandémie a affecté leurs comptes. FCA a notamment accepté d'abaisser le montant d'un dividende exceptionnel versé à ses actionnaires.

Pour tenter de dissiper les craintes des autorités européennes de la concurrence, PSA a cédé 7% du capital de Faurecia. "Le seul point positif de cette fusion est que nous sommes désormais 400.000 salariés, c'est-à-dire une force bien plus importante qu'avant pour défendre" nos intérêts. Les actionnaires du constructeur automobile italo-américain Fiat Chrysler (FCA), réunis en assemblée générale virtuelle, ont voté à leur tour à 99,15% en faveur du projet de fusion. La participation du groupe chinois Dongfeng doit être également réduite.

"FCA a plus besoin de PSA pour la mise en oeuvre des synergies que l'inverse" et "PSA est plus performant que FCA sur différents aspects clés", a notamment souligné le fonds.

Y aura-t-il des fermetures d'usines?

Il s'agit d'une alliance et non d'une absorption. "Nous sommes plutôt confiants sur le côté industriel après on regarde comment ça va se développer au niveau social. Quel va être l'impact sur l'emploi, les sites français et sur l'usine du futur qui doit se mettre en place d'ici 2021/2022?" s'interroge Jérôme Bouffard.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL