Québec annule les examens ministériels — Retour en classe

Pierre Vaugeois
Janvier 10, 2021

Le gouvernement du Québec annule les examens ministériels tant au primaire qu'au secondaire cette année. "On va aller où les élèves sont souvent, c'est-à-dire sur leurs téléphones", a déclaré le ministre. De plus, compte tenu de la situation, la production du premier bulletin, prévue le 22 janvier, peut être repoussée jusqu'au 5 février au besoin. "En donnant une plus grande importance au second bulletin, on vous donne la chance de vous rattraper, de réussir votre année scolaire". "C'est ça l'objectif, c'est pour ça qu'on prend cette décision". "Le ministère fournira aussi aux enseignants un document des " savoirs essentiels " que les élèves doivent avoir à la fin d'une année scolaire pour " faire baisser la pression ".

Québec s'apprête également à mettre en place un système de tutorat pour les élèves qui ont des difficultés scolaires. Un appel est lancé aux retraités de l'éducation et aux étudiants en enseignement pour accompagner des élèves.

Par ailleurs, une application mobile sera créée permettant aux jeunes d'avoir accès à de nombreuses ressources, témoignages, vidéos, etc. Cette initiative, en collaboration avec des organismes partenaires, vise à offrir davantage de soutien psychosocial et à renforcer le filet de sécurité nécessaire pour que les élèves puissent réaliser leur plein potentiel. Un service de messagerie (chat) accessible partout au Québec sera aussi pris en charge par des modérateurs et intervenants.

Dès la semaine prochaine, tous les élèves du primaire et du secondaire auront accès à une tablette pour les cours à distance.

Le ministre Roberge en a profité pour faire le point sur la ventilation dans les écoles, qui a soulevé beaucoup d'inquiétude ces derniers mois. Des interventions rapides seront également faites lorsque nécessaire, conformément aux nouvelles recommandations émises par les autorités de santé publique à la suite du rapport du groupe d'experts scientifiques et techniques, coordonné par le ministère de la Santé et des Services sociaux. Également, les CSS et les CS devront effectuer des tests de qualité de l'air dans l'ensemble des établissements du réseau scolaire, dès maintenant et tous les ans, pour s'assurer de leur conformité.

Pour ce qui est de la transmission du virus par aérosols, les experts soutiennent qu'elle se fait principalement à proximité, soit à moins de deux mètres d'une personne infectée.

"Mettre un appareil à une place dans une classe, c'est prouvé que ce n'est pas suffisant. Il faudrait qu'il y en ait presque autour de tout le monde ou très proche de tout le monde pour penser que ça pourrait théoriquement avoir une efficacité".

Puisque les deux tiers des 3300 écoles du Québec sont "ventilées naturellement", il est suggéré au personnel d'ouvrir les portes et fenêtres des classes "avant les cours, entre les cours, à la fin de la journée, même en période hivernale".

Les enseignants et éducatrices en garderie seront vaccinés en priorité, probablement au début du printemps, selon Santé publique.

Les élèves du secondaire, de la formation professionnelle et de la formation générale des adultes devront porter un masque de procédure plutôt qu'un couvre-visage. Par contre, le couvre-visage ne sera pas obligatoire à l'extérieur, lors des récréations.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL