États-Unis: le ministre de la Sécurité intérieure Chad Wolf démissionne

Claudine Rigal
Janvier 15, 2021

Selon des médias américains, un document interne de la police fédérale américaine (FBI) prévient que des supporteurs armés du président républicain pourraient participer à des manifestations dans les 50 Etats américains entre ce week-end et le 20 janvier.

Un haut représentant du DHS, s'exprimant sous couvert d'anonymat, a déclaré que le changement de leadership n'aurait pas d'impact sur la mise en place de mesures de sécurité pour l'investiture du président élu Joe Biden la semaine prochaine. Environ 5 000 soldats supplémentaires pourront les rejoindre le 20 janvier.

Chad Wolf a cité une contestation juridique de sa direction comme raison de sa démission, mais cela avait fait surface il y a des mois.

Alors que le président américain sortant, Donald Trump, a approuvé la déclaration de l'état d'urgence jusqu'au 24 janvier à Washington, le ministre par intérim de la Sécurité intérieure des Etats-Unis, Chad Wolf, a annoncé, lundi 11 janvier, sa démission, ajoutant aux inquiétudes concernant la sécurité de la cérémonie d'investiture de Joe Biden, le 20 janvier à Washington. "Il démissionne pendant une période de crise nationale et lorsque des terroristes intérieurs peuvent planifier des attaques supplémentaires contre notre gouvernement". Cependant, le 03 janvier dernier, le chef de l'Etat américain, Donald Trump, avait encore une fois présenté sa candidature au Congrès, mais l'avait retiré ensuite, après les critiques de Chad Wolf sur l'invasion du capitole. Il n'a pas précisé les autres événements, ni cité d'autres facteurs. En effet, Chad wolf a été nommé par Donald Trump, à la fin août 2020, mais n'avait pas été confirmé par le Sénat américain. Pour mémoire, Chad Wolf est le troisième ministre américain à déposer sa démission après l'assaut du capitole par les partisans de Donald Trump. La semaine dernière, il avait également déclaré qu'il resterait à son poste jusqu'à la fin de l'administration Trump pour assurer une transition en douceur et aider le département à rester concentré sur les menaces auxquelles le pays est confronté.

La Maison Blanche a refusé de commenter. Chad Wolf et le département ont nié les allégations.

Notons que ce dernier supervisait les activités du département de la sécurité intérieure depuis bientôt deux années. L'actuel administrateur de l'agence fédérale de gestion des secours, Pete Gaynor, assurera l'intérim.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL