Trump n'assistera pas à la cérémonie d'investiture de Biden — Etats-Unis

Claudine Rigal
Janvier 14, 2021

Le tweet est laconique.

Donald Trump a même évoqué des représailles contre le réseau social qui "interdit la liberté d'expression" et le possible lancement de sa propre plateforme dans un futur proche, à travers une série de messages immédiatement retirés par Twitter.

Pour destituer Donald Trump, il faudrait ensuite qu'il soit jugé coupable par les deux tiers du Sénat, ce qui n'a aucune chance de se produire avant la prestation de serment de Joe Biden, le 20 janvier.

En janvier 2017, elle avait provoqué la première passe d'armes de sa présidence entre Donald Trump et les médias.

Deux jours après l'assaut sur le Capitole décrié dans le monde entier, Donald Trump est acculés par les reproches.

Le président élu Joe Biden a dénoncé mercredi " l'insurrection " en cours au Capitole, où des partisans de Donald Trump ont semé le chaos pendant une séance consacrée à la certification des résultats de la présidentielle. Acculé, et sommé par Joe Biden de réagir, Donald Trump a fini par appeler ses supporters au calme. Donald Trump s'apprête donc à passer le témoin à Biden dans un contexte historique de l'histoire politique américaine. "Donald Trump a menti aux Américains et les mensonges ont des conséquences".

La présidente de la Chambre, Nancy Pelosi, a exhorté le vice-président Mike Pence à prendre au sérieux l'invocation du 25e amendement.

Donald Trump, de plus en plus isolé politiquement, n'en démord pas. Ce texte pourrait être présenté à la chambre dès lundi et présenté au vote dès mercredi, comme l'explique Jackie Speier, élue démocrate de Californie. Dans une vidéo publiée jeudi, le président sortant a condamné "une attaque odieuse" du Congrès et lancé un appel à la "réconciliation". Il "ne peut pas rester au pouvoir un jour de plus". "Ils ne seront ni méprisés ni traités injustement de quelque manière, mode ou forme que ce soit!", a-t-il twitté. Au moins cinq personnes sont mortes lors des émeutes dont un policier.

La justice a, elle, commencé la traque des responsables. Selon le procureur fédéral de Washington, Michael Sherwin, 55 procédures ont été ouvertes en 36 heures. Réseaux sociaux, police défaillante: comment en est-on arrivé là? "Il n'y a aucun doute sur l'impact de votre rhétorique sur la situation, et c'est le point d'inflexion pour moi", a-t-elle écrit. "Nous avons besoin de vous plus que jamais", a-t-il dit.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL