Un premier cas détecté à Paris : le variant britannique est en France

Evrard Martin
Janvier 9, 2021

Le couvre-feu avancé à 18H00, déjà en vigueur dans 15 départements, pourrait s'étendre à dix nouveaux départements, a annoncé jeudi le Premier ministre français Jean Castex, indiquant également qu'aucun assouplissement des mesures de restrictions, n'est pour le moment envisagé. Mardi, le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, a reçu à Bercy les représentants des secteurs de l'hôtellerie, de la restauration et des cafés.

Fermés depuis le 30 octobre, les restaurants et les bars ont vu leurs espoirs de rouvrir au 20 janvier anéantis. "Il faut être cohérent avec ce qu'on dit aux téléspectateurs, on est dans l'incitation, donc le but est de vaincre les réticences en se faisant vacciner publiquement", a renchéri Marina Carrère d'Encausse, avec qui il a coprésenté le Magazine de la santé sur France 5 pendant deux décennies. "Mais aussi aux personnels qui y travaillent, s'ils sont âgés de 50 ans ou plus, ou s'ils sont eux-mêmes porteurs de comorbidité", a complété le ministre de la Santé.

Alors que 27 hôpitaux français étaient équipés en vaccins lundi, 100 seront pourvus dès aujourd'hui, à en croire Olivier Véran.

Étrillé depuis plusieurs jours à cause d'un démarrage au compte-gouttes, le gouvernement a promis de passer la seconde, notamment en permettant sans délai à tous les professionnels de santé de plus de 50 ans ou à risque de recevoir la fameuse injection dans les hôpitaux, et non plus seulement aux résidents et personnels des Ehpad.

Pour enrayer sa circulation, Olivier Véran a indiqué qu'une "surveillance accrue" serait mise en place dans les établissements scolaires et que chaque "test PCR douteux" ferait l'objet d'un séquençage en laboratoire.

Les personnes âgées de plus de 75 ans pourront se faire vacciner "à partir de lundi 18 janvier" contre le Covid-19, a affirmé jeudi Jean Castex. Et ce dans des centres dédiés, qui devraient être environ "600 à la fin du mois". Alors que beaucoup de pays voisins de la France commencent à prendre de nouvelles mesures de confinement, à commencer par la Grande-Bretagne, le président de la République réunit mercredi un nouveau Conseil de défense sanitaire. Huit jours après le début de la campagne vaccinale dans les Ehpad, le retard français par rapport à ses voisins européens est criant et la controverse croissante, amplifiée par une nouvelle information: le gouvernement a fait appel à un cabinet américain, la société McKinsey, pour le conseiller sur sa stratégie vaccinale. Après des débuts timides, le ministre de la Santé veut appuyer sur l'accélérateur jusqu'à atteindre "un rythme de croisière" de "plusieurs dizaines de milliers" de Français vaccinés par jour.

Enfin, le gouvernement a confirmé sa volonté d' "aller plus vite" sur la campagne vaccinale, "principale source d'espoir" contre la pandémie .

Les avis très partagés de Nîmois de plus de 75 ans sur le vaccin. 2,6 millions de doses de vaccins contre le Covid-19 seront livrées en France d'ici fin janvier, a également assuré vendredi la ministre déléguée à l'industrie, Agnès Pannier-Runacher. Ce chiffre étant toutefois suspendu à l'autorisation de l'Agence européenne, il est "difficile" de prévoir le nombre de personnes qui auront pu être vaccinées d'ici le mois juillet.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL