Vaccin COVID: la France revient à 3 semaines entre les doses

Evrard Martin
Janvier 28, 2021

Selon la HAS, l'allongement du délai d'injection entre les deux doses permettrait d'"accélérer l'administration de la première dose aux personnes les plus vulnérables", soit au moins 700.000 personnes supplémentaires "qui seraient protégées par le vaccin" sur le premier mois d'application de cette mesure. Samedi, la Haute Autorité de santé préconisait un délai de six semaines entre les deux injections du vaccin contre le Covid-19.

Le délai entre les deux doses du vaccin Pfizer sera maintenu à "3 ou 4 semaines", a annoncé mardi le ministre de la Santé Olivier Véran, en dépit des avis de deux autorités sanitaires qui estimaient qu'on pouvait l'allonger à six semaines. "Ces délais ont été fixés par les fabricants, et c'est sur cette base que se sont déroulés les essais menés sur des dizaines de milliers de volontaires, grâce auxquels les vaccins ont été autorisés (on appelle cela la phase 3)". Même si la question est jugée "légitime" par le ministre, la priorité est donnée à la sécurité. "Nous sommes face à une part d'inconnu, je fais le choix de la sécurité des données validées", a-t-il expliqué aux propos relayés par Le Figaro.

"En février, il faudra assurer le rappel des personnes primo-vaccinées en janvier" et donc "le nombre de personnes qui recevront une première injection en février sera plus faible qu'en janvier", a relevé Olivier Véran.

"Nous n'avons aucune information disponible sur l'efficacité dans la durée d'une première dose", a également souligné Alain Fischer. En effet, les données publiées en Israël, très actif en matière de vaccination, montrent que chez les sujets de plus de 60 ans, la protection contre la maladie entre les deux injections n'est que de 33%, contre 50% selon les études de Pfizer/BioNTech.

"Personnellement je ne suis pas pour l'agrandissement de ce délai", avait justement déclaré dimanche l'infectiologue Karine Lacombe. De plus, la plupart des autres pays ont fait le même choix - sauf le Royaume-Uni, le Québec et le Danemark.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL