Vers la création d'une réserve mondiale de vaccin — Ebola

Evrard Martin
Janvier 14, 2021

Le stock de vaccins contre Ebola comprendra des doses produites par la société pharmaceutique américaine Merck.

Sam Mednick Une employée de l'OMS prépare un vaccin contre le virus Ebola à Mbandaka en RDC. Ce vaccin préqualifié par l'OMS, a été homologué en Europe, aux Etats-Unis et dans huit pays africains.

Avant d'être homologué, le vaccin a été administré à plus de 350 000 personnes en Guinée et lors des épidémies d'Ebola de 2018-2020 en République démocratique du Congo, dans le cadre d'un protocole d'"utilisation à titre humanitaire". De même, la recherche doit continuer à rendre ce vaccin plus adapté aux contextes dans lesquels les épidémies d'Ebola se produisent, en particulier en progressant vers un produit plus stable ne nécessitant pas une chaîne du froid complexe pour le stockage et le transport. "Ce nouveau stock est un excellent exemple de solidarité, de science et de coopération entre les organisations internationales et le secteur privé pour sauver des vies".

Le stock est stocké en Suisse et prêt à être expédié dans les pays pour une intervention d'urgence. Le délai de livraison global visé pour le stock aux pays est de sept jours. "Nous savons que lorsqu'il s'agit d'épidémies, la préparation est essentielle".

"Cette réserve de vaccins contre le virus Ebola est une réalisation remarquable, qui nous permettra de fournir des vaccins à ceux qui en ont le plus besoin le plus rapidement possible", a-t-elle ajouté.

Cette "réserve permettra aux pays, avec le soutien d'organisations humanitaires, de contenir les futures épidémies d'Ebola en assurant un accès rapide aux vaccins pour les populations à risque pendant les flambées ", ont précisé les organisations dans leur communiqué conjoint.

Les stocks de ce vaccin sont gérés par le fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF). Selon l'OMS, plus de 40.000 personnes ont été vaccinées lors de cette onzième épidémie.

"Il s'agit d'une étape importante. Avec ce stock, j'espère que l'impact de cette terrible maladie sera considérablement réduit". "La vaccination est l'une des mesures les plus efficaces pour répondre aux épidémies de maladies évitables par la vaccination, et le virus Ebola ne fait pas exception à la règle".

Plusieurs autres vaccins contre Ebola sont en cours de développement, notamment un mis au point par un autre laboratoire qui avait été autorisé en République démocratique du Congo.

Avec les 6890 premières doses disponibles, ces organisations de la santé sont sûres de pouvoir venir à bout de cette épidémie.

L'Alliance des vaccins "Gavi" basée à Genève a annoncé mardi la création d'une réserve d'urgence mondiale de 500.000 doses de vaccin contre le virus Ebola, avec l'objectif de faire face rapidement à de futures épidémies.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL