Évincé de LCI, Finkielkraut crie à l’injustice

Pierre Vaugeois
Janvier 14, 2021

Alain Finkielkraut, chroniqueur régulier de l'émission 24h Pujadas, diffusée par LCI, a été prié ce mardi matin de plier bagage par la chaîne, selon une information de Télérama, confirmée auprès de Libération.

"C'est une éviction injuste, une éviction d'une incroyable goujaterie, s'emporte-t-il".

Alain Finkielkraut a été écarté de LCI par la direction de la chaîne après ces propos.

" Quand on essaye de savoir s'il y a eu consentement ou une forme de réciprocité, on vous tombe immédiatement dessus ", a ainsi lancé le philosophe, avant que David Pujadas rappelle un fait évident: " Parce qu'on parle d'un enfant de 14 ans ". On arrête ma chronique, et circulez on ne discute pas. "Et si on les trouve toujours ambigus, qu'on me demande de m'expliquer à l'antenne". "Olivier Duhamel a vraiment eu tort, il n'y a aucun doute là-dessus". Et je ne changerais rien aujourd'hui. Dimanche, alors qu'il évoquait à l'antenne les accusations d'inceste à l'encontre du politologue Olivier Duhamel, Alain Finkielkraut s'est interrogé sur le possible consentement de la victime présumée d'Olivier Duhamel. Il faut dire qu'avant même de poser la question du consentement, il avait bien condamné un "crime abominable" et "inexcusable" dans l'inceste. Et il conclut avec cette phrase: "Nous vivons dans un monde de délire collectif et j'en suis la victime". A chaque fois que vous voulez faire une distinction ça apparaît comme une absolution, à chaque fois que vous recherchez la spécificité on vous accuse à peu près de complicité de crime.

Dans un livre intitulé la Familia Grande, publié le 7 janvier au Seuil, Camille Kouchner, sa belle-fille écrit que son frère lui a raconté avoir été violé pendant des années par son beau-père, Olivier Duhamel, alors qu'ils étaient âgés de 14 ans.

Le philosophe reproche à ses détracteurs de ne pas avoir écouté son argumentaire dans son entièreté.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL