La justice maintient l'emprisonnement de l'opposant Alexeï Navalny — Russie

Evrard Martin
Février 20, 2021

Alexeï passera donc deux ans et cinq mois en colonie pénitentiaire au lieu des deux ans et huit mois auxquels il avait été condamné en première instance début février. Cela a légèrement réduit sa peine à environ 2 ans et demi de prison. L'opposant de Vladimir Poutine devra purger une peine de deux ans et demi de prison. Le tribunal a converti une peine de prison avec sursis pour fraude datant de 2014 en sentence ferme pour violation de son contrôle judiciaire.

J'ai acheté un billet et j'ai dit à tout le monde que je rentrais à la maison.

Alexeï Navalny est visé par une affaire pénale pour diffamation en raison de ses commentaires critiques concernant une vidéo en soutien à des amendements à la Constitution russe, votés en 2020. Le procureur a rétorqué en affirmant que l'opposant avait "ouvertement et effrontément" défié la loi.

Le procès, suspendu fin août en raison de la maladie d'Alexeï Navalny et de son départ en Allemagne, a repris à la mi-janvier après le retour de l'opposant en Russie. "Des dizaines de millions de personnes veulent la vérité et tôt ou tard elles seront satisfaites", a-t-il déclaré, proposant même un nouveau slogan: " Heureux ceux qui ont faim et soif de justice car ils seront rassasiés".

Il a en outre mentionné un passage d'Harry Potter sur l'importance de ne pas se sentir seul, car c'est ce que voudrait Voldemort, l'ennemi du célèbre jeune sorcier.

Ouliana Solopova, porte-parole du palais de justice de Moscou, a indiqué que les services pénitentiaires seront libres de transférer l'opposant vers l'un des nombreux camps de travail de Russie si la décision du 2 février est confirmée. Le travail des détenus, habituellement dans des ateliers de couture ou de fabrication de meubles, y est obligatoire.

Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a soutenu pour sa part que cette sentence n'allait pas changer le paysage politique riche et pluraliste de la Russie en amont des élections législatives de septembre. Le Parquet a requis dans ce dossier 950.000 roubles d'amende (10.600 euros environ) et réclamé lui aussi que le sursis de l'opposant soit converti en prison ferme.

Vous humiliez et insultez les vétérans en utilisant celui-ci comme une marionnette, a dénoncé M. Navalny. Cette décision a été immédiatement rejetée par Moscou.

Au cours des précédentes audiences, Alexeï Navalny a multiplié les échanges tendus avec le ministère public et la juge, dénonçant leur soumission aux autorités et estimant que la justice manipulait un homme de 94 ans pour réprimer un adversaire du pouvoir.

Selon lui, le Kremlin veut le jeter en prison pour le faire taire, après avoir échoué à le tuer en l'empoisonnant l'été dernier, ce que Moscou dément.

La Lettonie a annoncé, jeudi, l'interdiction d'entrée sur son territoire pour l'animateur de télévision russe Vladimir Soloviev, qui, dans une comparaison défavorable au critique du Kremlin Alexeï Navalny, a qualifié Adolf Hitler d'"homme très courageux". Une enquête pour escroquerie le vise notamment, un dossier en cours d'instruction dans lequel la peine maximale encourue est de 10 ans de prison.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL