Marseille : L'étrange comparaison de McCourt après les incidents

Solenn Plantier
Février 4, 2021

La tâche de Basile Boli ne s'en annonce pas moins ardue, tant le fossé semble profond entre l'actuelle direction représentée par Jacques-Henri Eyraud et les supporters de l'OM.

A la demande de leurs avocats, la présidente du tribunal a accepté de renvoyer l'affaire au 24 février, estimant qu'il n'y avait aucun intérêt à juger seulement une partie des prévenus.

Le procès des supporters accusés d'avoir participé aux violents incidents survenus samedi au centre d'entraînement de l'OM a été renvoyé lundi à une date ultérieure.

Samedi après-midi, quelque 300 supporters de l'OM se sont massés devant les grilles du centre d'entraînement de la Commanderie avec une banderole "Cassez-vous" et des drapeaux "Dirigeants, démission" pour montrer leur mécontentement face aux derniers résultats de leur équipe.

Dans un communiqué publié samedi soir, l'OM a dénoncé un "déchaînement de violence injustifiable".

L'Olympique de Marseille est au coeur de la tourmente. Selon les dirigeants, les dégradations dans les bâtiments s'élèvent à plusieurs centaines de milliers d'euros.

"C'est la sidération pour nous tous, salariés, staff, joueurs". On ne s'attendait pas à voir toute cette horde sauvage arriver et tout détruire. Je crois qu'on a aussi évité le pire. Ce que j'ai vu fait très peur, un drame aurait pu se produire à la Commanderie. " Avec le Président Jacques-Henri Eyraud nous menons une politique d'assainissement et de redressement du club". Le communiqué du l'homme fort de l'OM se veut clair: il veut assainir le club et rien ne l'en empêchera. "Les supporters de l'OM aiment leur club et il est donc impossible à mes yeux de reconnaitre ce statut à ces groupuscules de voyous", a expliqué le président marseillais avant de se lancer dans une comparaison avec les incidents survenus au Capitole à Washington.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL