Mort d'un adolescent de 13 ans dans une rixe — Essonne

Xavier Trudeau
Февраля 26, 2021

Selon nos informations, une bagarre a opposé plusieurs dizaines de jeunes, âgés de 13 à 14 ans, issus de la cité du Vieillet de Boussy-Saint-Antoine à ceux des communes voisines d'Épinay-sous-Sénart (quartiers des Musiciens et des Cinéastes) et de Quincy-sous-Sénart.

Selon les premiers éléments de l'enquête, lors de l'affrontement, une adolescente reçoit alors un coup de couteau au ventre. Transportée en urgence au Kremlin Bicetre, elle y est décédée dans la nuit de lundi à mardi.

"Les six mineurs placés en garde à vue avaient pris les transports en commun pour venir en découdre à Saint-Chéron", a précisé la procureure de la République de l'Essonne ce mardi en fin de journée.

Au cours d'une rixe qui s'est produite lundi entre deux bandes rivales à Saint-Chéron (Essonne), une adolescente âgée de 14 ans a été tuée d'un coup de couteau. Trois d'entre eux ont été interpellés peu après les faits à la gare de Sermaise, identifiés grâce à leur description et à la vidéosurveillance, les trois autres se sont rendus dans la soirée à la police avec leurs parents. Selon la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP), l'auteur des coups mortels s'est rendu à la police. Six jeunes, dont le principal suspect de l'agression, sont actuellement en garde à vue. Le bilan est encore une fois lourd avec la mort d'un adolescent alors qu'un autre a été blessé à la gorge. Une enquête a été ouverte par le parquet d'Évry pour meurtre sur mineur de 15 ans et violences en réunion et confiée à la section de recherches de Paris.

Un des jeunes a reconnu "son implication dans le coup mortel". Les deux affaires ne semblent pas être liées, selon le parquet. Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé l'arrivée d'une centaine de force de l'ordre pour endiguer le phénomène. D'après lui, la jeune victime " avait été exclue de son établissement de Saint-Chéron et était en procédure d'exclusion sur l'établissement de Dourdan ".

" Nous allons, bien entendu, rester très vigilants dans les jours qui viennent", a-t-il encore déclaré sur BFMTV.

D'autres rapports

Discuter de cet article