Ses révélations sur le vaccin contre la Covid-19 — Bernard Tapie

Pierre Vaugeois
Février 3, 2021

"J'en suis qu'on attend, on cherche..."

Bernard Tapie n'a pas sa langue dans sa poche.

Bernard Tapie s'est confié sur sa maladie ce dimanche 31 janvier sur le plateau du journal de Laurent Delahousse sur France 2. Après avoir testé des protocoles expérimentaux, il a déclaré: "Les traitements qui étaient efficaces ont fait leurs preuves".

"Ce que les cancéreux doivent savoir, c'est qu'il y a un nombre incroyable de petits laboratoires qui travaillent sur les nouvelles molécules, dit-il. On vous fait un prélèvement, à tout le monde, pas qu'à Tapie, et on regarde la composition de votre cancer", détaille-t-il rappelant que malgré les progrès médicaux, trouver un traitement n'est pas simple. Au départ compréhensif de la position du gouvernement, "Si, au départ, monsieur le président dit 'banco on fait les vaccins', si jamais il y en a trois qui meurent, c'est foutu..." En analysant les tumeurs, on découvre exactement comment est composée cette tumeur. "Mais on ne l'a pas trouvé pour l'instant..." .

En France, riches ou pauvres, anonymes ou célèbres... il y a une forme d'égalité devant la maladie? "Et ce n'est qu'en France que vous avez ça", a-t-il conclu.

Comment fait-il pour avoir cette énergie?

Dans cette interview enregistrée le jeudi, il a expliqué comment il lutte contre son cancer qui a débuté il y a trois ans: "La tête, elle aide, mais la vérité c'est que c'est un combat intérieur". Entre qui et qui? "Les tumeurs vous sont hostiles", a-t-il martelé, rappelant qu'il se battait in fine contre son propre système immunitaire. Si l'énergie que vous avez est plus forte que l'énergie de votre tumeur, vous allez gagner. ", a-t-il expliqué avant de lancer, visiblement agacé: " Alors qu'il vaut mieux qu'il y'en ait 5 000 qui meurent en plus et qu'il n'y ait aucun risque, que le contraire! .

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL