Une vie intelligente extraterrestre détectée récemment — Ovni

Alain Brian
Février 1, 2021

C'est le nom donné à un étrange astéroïde, en forme de cigare, de 400 mètres de long et 40 de largeur, qui a traversé notre système solaire en 2017. Pour les deux scientifiques il n'y a pas de doute: Oumuamua n'est autre qu'une sonde propulsée par une civilisation extraterrestre. Une thèse évidemment controversée, mais qu'un scientifique réputé, Avi Loeb, défend toujours dans un ouvrage publié jeudi 28 janvier.

C'est notamment le cas d'Avi Loeb, un astrophysicien israélo-américain, directeur du département d'astronomie de l'université d'Harvard.

D'abord qualifié d'astéroïde, une équipe de l'Agence spatiale européenne (ESA) avait estimé qu'il s'agissait plus probablement d'une comète éjectée d'un autre système stellaire.

En 2017, le télescope Pan-STARRS1, situé à Hawaï, a repéré un objet non identifié traversant notre système solaire à une vitesse anormalement élevée.

L'astrophysicien souhaite ainsi convaincre le grand public en présentant ce premier objet détecté venant d'un autre système stellaire. Il explique que son accélération excessive et l'absence de traînée de gaz ou de poussière ou encore de par sa forme, il est impossible qu'il s'agisse d'une comète.

C'est ainsi qu'il a décidé d'enquêter et d'étudier l'origine de ce premier objet avec un autre chercheur et leur conclusion fera polémique quand elle sera publiée dans la revue Astrophysical Journal Letters.

Quoi qu'il en soit, Avi Loeb en est persuadé: nous ne sommes pas seuls dans l'Univers. Ses conclusions ont été vivement critiquées dans la sphère de l'astrophysique. Il reconnaît que le débat persiste en raison du manque de preuves tangibles, mais que si on parvient à déterminer l'origine d'Oumuamua, et quelque soit son origine, "force est de constater qu'il a été et demeure une anomalie en soi".

Ces voiles solaires n'ont rien d'une ineptie: voilà plus de trente ans que les scientifiques les plus sérieux construisent des prototypes d'objets mus par le vent solaire et ses photons. Existe-t-il une vie extraterrestre? Et plaide pour élargir le champ des recherches, au-delà de la quête d'une vie microbienne sur Mars, objectif de la mission Perseverance de la Nasa, qui doit atterrir sur la planète rouge le 18 février.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL