VIDÉO - Suivez en direct l'arrivée du robot Perseverance sur Mars

Claudine Rigal
Février 19, 2021

Sept mois et 470 millions de kilomètres plus tard, le voyage touche à sa fin.

Le début de l'atterrissage connaîtra les fameuses "sept minutes de terreur " (Entry, Descent and Landing ou EDL) pour l'équipe de la NASA, qui ne pourra pas piloter l'atterrissage.

L'atterrissage du rover Perseverance sur Mars se déroulera ce soir à un horaire plutôt favorable pour la France puisqu'il est attendu aux alentours de 21h55. Auparavant, la sonde Hope s'est mise en orbite le 9 février, après avoir été lancée du centre spatial de Nagashima (Japon) par les Émirats arabes unis. Pour rappel, le robot Perseverance, dont la mission sur deux ans est évaluée à 2,7 milliards de dollars (2,23 milliards d'euros), peut prélever des échantillons de roches qui seront analysés pour y distinguer, peut-être, les traces microscopiques d'anciens organismes.

Certains médias généralistes comme France Info vont également bouleverser leur antenne pour suivre l'arrivée de Perseverance.

Aux États-Unis, la NASA diffusera l'opération en direct sur son site Internet. La couverture télévisée de la NASA, avec le commentaire de la mission, sera disponible sur cette page: NASA Live. Une vue à 360 degrés du contrôle de mission sera retransmise sur la chaîne YouTube de JPLraw.

Emmanuel Macron, qui assistait avec sa femme Brigitte à l'événement depuis le siège parisien du Centre national d'études spatiales (Cnes), a exprimé sa joie sur Twitter.

À partir de 19h45 (GMT), l'atterrissage sera retransmis en direct sur plusieurs supports: Facebook, Dailymotion via le CNRS ou encore YouTube et même Twitch ainsi qu'au CNES. Le rover sera donc protégé par un bouclier thermique dans la première phase de l'atterrissage, puis ce dernier sera séparé du reste du module qui sera freiné par un parachute spécifique pour passer sous les 20 km/h. De son côté, la chaîne Franceinfo a prévu de diffuser l'événement en direct à partir de 20 heures.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL