Vidéos: Génération identitaire manifeste à Paris contre sa dissolution

Pierre Vaugeois
Февраля 21, 2021

Pourtant le 19 janvier dernier, ce groupuscule avait organisé une "opération anti-migrants" au col du Portillon en Haute-Garonne qui avait fait polémique et pour laquelle le parquet de Saint-Gaudens a saisi l'Office central de lutte contre les crimes contre l'humanité, les génocides et les crimes de guerre dans le cadre de l'enquête autour de ce fait. A aucun moment, ils n'ont violé la loi.

Le groupe Génération identitaire s'érige contre la décision du ministère de l'Intérieur qui a enclenché la procédure de sa dissolution mi-février.

Le rassemblement à partir de 14 heures sur la place Denfert-Rochereau, dans le 14ème arrondissement, a communiqué le groupe sur ses réseaux sociaux samedi matin. Les forces de l'ordre ont riposté avec des jets de gaz lacrymogène pour disperser les manifestants et boucler la place Denfert-Rochereau. Selon la Préfecture de police, 1 500 personnes ont participé à la manifestation. A la tribune, les discours ont "remercié" le polémiste Eric Zemmour "de défendre nos idées", ainsi que l'ancienne députée FN, Marion Maréchal, et les ex-membres du FN Florian Philippot et Jean Messiha pour avoir témoigné leur soutien. C'est totalement illogique de les dissoudre et c'est un risque en termes de liberté d'expression, a dit Jean-Frédéric Poisson, qui avait participé à la primaire de la droite en 2017 et successeur de Christine Boutin à la tête d'un petit parti ultra-conservateur.

Si Génération Identitaire est dissous, bah demain n'importe quel mouvement d'opposition pourra être dissous au bon vouloir du pouvoir.

Une contre-manifestation était prévue à 14 h à Montparnasse par l'Union syndicale Solidaires Paris, avec pour mot d'ordre la riposte antifasciste. Vers 14h30, la police a demandé aux manifestants de quitter la place. Selon RTL, la préfecture de police a autorisé la manifestation de Génération identitaire et interdite celle des antifas.

Des militants antifa ont alors tenté de rejoindre le rassemblement de Génération Identitaire, provoquant sur place un bref moment de tension.

C'est scandaleux d'avoir interdit un pauvre rassemblement pacifique comme le nôtre, il y a plus de forces de l'ordre que de manifestants alors que là-bas les néonazis manifestent tranquillement, a déclaré Karine, 36 ans, qui n'a pas souhaité donner son nom de famille.

Le siège de Génération Identitaire est installé à Lyon mais l'association dispose également d'une section historique à Paris et d'antennes à Dijon, Aix-en-Provence, Montpellier et en Normandie.

D'autres rapports

Discuter de cet article