Covid-19 en France: coup d’accélérateur à la campagne de vaccination

Evrard Martin
Mars 4, 2021

La faute aux médecins traitants qui peinent à se mobiliser? C'est le cas de Frédéric Barbier, député LREM du Doubs. "L'objectif de cette proposition vise à aller encore plus vite et plus loin dans cette campagne de vaccination dans la perspective de l'arrivée imminente de nouveaux vaccins (Johnson and Johnson) et de l'élargissement de la vaccination par d'autres catégories de personnels de santé". Il compte sur les médecins retraités qui se sont portés volontaires pour occuper des créneaux sur des plages horaires vacantes.

Alors que la campagne poursuit son déploiement, cette étude "nous donne un premier aperçu de la façon dont, si nous sommes patients et que nous donnons le temps à ce programme de vaccination de produire ses pleins effets, il nous fera entrer dans un monde très différent", a souligné Jonathan Van-Tam, médecin-chef adjoint pour l'Angleterre.

Dans le but d'accélérer la vaccination, la Haute Autorité de Santé a mis à jour début mars ses recommandations concernant le vaccin AstraZeneca.

Deux millions et demi de personnes supplémentaires vont pouvoir être éligibles à la vaccination contre la Covid-19.

Cette décision du Gouvernement fait suite à un avis de la Haute Autorité de Santé (HAS) rendu public ce mardi 2 mars 2021 qui "considère que la place dans la stratégie vaccinale du vaccin AstraZeneca peut être élargie dès maintenant aux personnes âgées de plus de 65 ans ".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL