L’Europe pourrait avoir atteint l’immunité collective "d’ici le 14 juillet" — Coronavirus

Pierre Vaugeois
Mars 22, 2021

"Nous travaillons sur deux options, qui peuvent être complémentaires d'ailleurs: la liquidation des stocks qui normalement n'est possible qu'en période de soldes, (...) et puis pour tous ceux pour lesquels l'indemnisation du fonds de solidarité ne serait pas suffisante, (...) voir s'il n'y a pas des compensations financières", a affirmé Bruno Le Maire sur RTL. C'est en tout cas ce qu'a estimé ce dimanche soir Thierry Breton, le commissaire européen en charge du processus de vaccination. C'est en tout cas ce qu'a laissé entendre Thierry Breton, commissaire européen au marché intérieur, aussi appelé "Monsieur vaccin" de la commission européenne, interrogé sur TF1 dimanche 21 mars.

Des livraisons qui engendreraient une augmentation de la cadence de vaccination et permettraient à l'Europe d'atteindre, selon lui, une immunité collective d'ici cet été: "Prenons une date symbolique: le 14 juillet nous avons la possibilité d'atteindre l'immunité au niveau du continent", a-t-il déclaré sur TF1, tout en ajoutant "nous savons que pour vaincre cette pandémie, une seule solution: se faire vacciner". Il a assuré que l'Europe n'aurait pas besoin du vaccin russe. "S'il faut leur fournir une ou deux usines pour le fabriquer pourquoi pas, mais pour l'instant priorité aux Européens, on verra ça au second semestre", a-t-il lancé.

Les producteurs du Spoutnik V ont dénoncé ce lundi sur Twitter un "nouveau commentaire biaisé" visant un "vaccin sûr et efficace", dont la demande d'homologation est examinée actuellement par l'Agence européenne des médicaments (AEM). "Et les échecs de Breton sont clairs pour de nombreuses personnes dans l'UE", a estimé sur Twitter le compte officiel du vaccin russe.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL