L'Allemagne discute d'un nouveau tour de vis, le vaccin AstraZeneca conforté — Virus

Solenn Plantier
Марта 23, 2021

"Non seulement nous avons constaté une augmentation considérable du nombre de personnes qui le jugent dangereux au cours des deux dernières semaines en Europe, mais le vaccin AstraZeneca continue d'être considéré comme nettement moins sûr que ceux de Pfizer et Moderna", a commenté Matt Smith, datajournaliste à YouGov dans un communiqué.

Un groupe de surveillance a exprimé sa "préoccupation quant au fait qu'AstraZeneca a pu utiliser des informations obsolètes lors de cet essai" aux États-Unis, "ce qui peut avoir abouti à une estimation incomplète de l'efficacité" du vaccin, a indiqué l'Institut national des maladies infectieuses et des allergies (NIAID), qui supervise des essais cliniques de vaccins. Le vaccin du suédo-britannique AstraZeneca est efficace à 79% pour prévenir le Covid-19 symptomatique dans la population générale et à 100% pour empêcher les formes sévères de la maladie et l'hospitalisation, avait ajouté le laboratoire après ces essais cliniques.

Entretemps, plusieurs pays ont suspendu l'utilisation de ce vaccin après la survenue de cas de thromboses chez des personnes vaccinées.

Dans cette course mondiale au vaccin, le président russe Vladimir Poutine a jugé "étranges" les déclarations du commissaire européen Thierry Breton, qui a affirmé que l'Europe n'avait "pas besoin" du vaccin russe Spoutnik V, jugé pourtant efficace par la revue médicale The Lancet et en voie d'examen par l'EMA.

Le vaccin anti-covid du laboratoire suédo-britannique est-il dangereux? Dimanche, le ton est monté entre l'UE et le Royaume-Uni où le vaccin AstraZeneca d'origine britannique est en partie fabriqué.

En France, la méfiance envers le vaccin d'AstraZeneca s'est fortement accrue: 61% des 1022 personnes qui ont répondu jugent qu'il n'est pas sûr (+18 points par rapport à février), contre seulement 23% qui le jugent sûr.

Le confinement partiel en place en Allemagne depuis fin 2020 et prévu jusqu'au 28 mars, pourrait être prolongé au moins jusqu'au 18 avril. Par milliers, ils l'ont fait savoir samedi lors de manifestations en Autriche, en Bulgarie, en Grande-Bretagne, en Suisse ou en Allemagne.

" Arrêtez la terreur Corona " ou " La COVID-19 est un canular", pouvait-on lire sur certains panneaux brandis par les manifestants, de Montréal à Belgrade. Quelque 6500 personnes sans masques se sont rassemblées pour célébrer le carnaval à Marseille, dans le sud de la France. Un rassemblement non autorisé qualifié d'" irresponsable " par la police qui est intervenue pour disperser les fêtards.

Ailleurs dans le monde, les vaccinations s'intensifient aussi dans l'espoir d'enrayer l'épidémie qui a déjà fait plus de 2,7 millions de morts dans le monde.

Au Brésil, où l'épidémie est hors de contrôle, le gouvernement a levé dimanche l'obligation faite aux autorités locales de réserver des stocks de vaccins pour la 2 injection, dans le but d'accélérer la vaccination.

L'essai a évalué l'administration de deux doses à quatre semaines d'intervalle.

D'autres rapports

Discuter de cet article