L'Allemagne se prépare à un nouveau tour de vis — Troisième vague

Claudine Rigal
Mars 23, 2021

Changement de cap pour l'Allemagne.

À l'issue de négociations de près de douze heures avec les États régions, la chancelière Angela Merkel a annoncé mardi de nouvelles restrictions. Selon un sondage publié dimanche, 60 % de la population est opposée à des restrictions plus strictes.

Lire aussi - Confinement, déconfinement. Que font les autres pays européens?

Vers de nouvelles restrictions? .

En outre, les autorités allemandes entendent décréter des verrouillages supplémentaires au niveau local.

Dans les entreprises, une large part de travail à domicile reste indispensable et "au moins deux tests rapides par semaine" pourront être menés pour les salariés devant se rendre sur leur lieu de travail. Une nouvelle fermeture des écoles pourrait être envisagée, tandis que les classes viennent d'ouvrir. Enfin, la possibilité de tester "des modèles temporaires" pour ouvrir l'accès à certains espaces publics en fixant des conditions d'accès -"tests négatifs"- est évoquée.

Le projet d'accord demande qu'ils soient " mis en œuvre de manière conséquente " là où nécessaire, il prépare le terrain à la fermeture de certaines écoles tout juste rouvertes récemment et exhorte à éviter les déplacements pendant les congés de Pâques.

Les rassemblements, comme la restauration en plein air, seront interdits du 1er au 5 avril.

Un taux d'incidence qui dépasse le seuil.

Les restrictions ont été à ce jour programmées jusqu'à la fin du mois de mars. Mais le pays semble rattrapé par une troisième vague et redoute une circulation accrue du variant britannique. Le taux d'incidence atteignait lundi 107,3 cas pour 100.000 personnes, en hausse constante ces dernières semaines, avec plus de 7.700 nouveaux cas et 50 décès signalés.

Ces nouvelles mesures interviennent à un moment où les Allemands, selon un sondage, sont en majorité opposés à tout nouveau tour de vis, après plus d'une année d'efforts.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL