Le Danemark suspend par précaution le vaccin d'AstraZeneca

Alain Brian
Mars 11, 2021

Le Danemark a interrompu l'utilisation du vaccin AstraZeneca jusqu'à nouvel ordre, après avoir détecté l'apparition de caillots sanguins chez plusieurs personnes vaccinées, sans pour autant qu'un lien soit établi, a indique, jeudi, l'Agence de santé.

Le vaccin vaccin AstraZeneca causerait-il des troubles de la circulation sanguine? Le nombre d'événements thromboemboliques - qui se caractérisent par la formation de caillots sanguins - chez les personnes ayant reçu une injection de vaccin AstraZeneca n'est pas plus élevé que dans la population générale, a ajouté l'EMA, avec 22 cas signalés sur les 3 millions de personnes vaccinées à la date du 9 mars. AstraZeneca déclare que ses doses de vaccin sont soumises à des contrôles de qualité rigoureux et ne fait état d'aucun cas confirmé d'effets secondaires graves associés au vaccin.

L'Autriche avait annoncé lundi avoir cessé d'administrer un lot de vaccins produits par le laboratoire anglo-suédois AstraZeneca, après le décès d'une infirmière de 49 ans qui a succombé à de "graves troubles de la coagulation" quelques jours après l'avoir reçu. Certains pays de l'UE (l'Estonie, la Lituanie, le Luxembourg et la Lettonie) ont également suspendu ce lot par mesure de précaution, alors qu'une enquête complète est en cours.

L'Agence européenne du médicament (EMA) a lancé une évaluation du lot ABV5300 du vaccin anti-Covid d'AstraZeneca suite à la suspension par l'autorité nationale autrichienne. Ce vaccin peut désormais être administré sans réserve à partir de 18 ans alors qu'au Portugal il était jusqu'ici réservé "préférablement " à des personnes âgées de 65 ans ou moins. "Nous devons, avec l'Agence danoise des médicaments, répondre aux signalements de possibles effets secondaires importants, à la fois au Danemark et dans d'autres pays européens", a déclaré dans un communiqué le directeur de l'autorité de santé, Søren Brostrøm.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL