Le vaccin russe Spoutnik V examiné par l'Agence européenne des médicaments — Coronavirus

Claudine Rigal
Mars 4, 2021

Vers le déploiement de ce vaccin dans l'UE. Des vaccins pour 50 millions d'Européens dès juin?

Ce 4 mars, l'Agence européenne des médicaments (AEM) a annoncé dans un communiqué avoir entamé la procédure d'examen du vaccin russe contre le Covid-19.

Le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) affilié à l'Agence a été chargé de lancer l'examen du vaccin russe.

Cette décision se base sur les résultats d'études cliniques sur les adultes. Trois pays de l'Union européenne, Hongrie, Slovaquie et République tchèque, ont d'ores et déjà opté pour le vaccin Spoutnik V, sans même attendre sa validation par l'Agence européenne des médicaments.

Celle-ci évaluera les données dès qu'elles seront disponibles pour déterminer si les bénéfices l'emportent sur les risques. Une demande officielle d'autorisation de mise sur le marché conditionnelle d'un an doit suivre.

"A la suite de l'approbation de l'AEM, nous serions en mesure de fournir des vaccins pour 50 millions d'Européens à partir de juin 2021", a déclaré immédiatement dans le foulée, Kirill Dmitriev, patron du fonds souverain russe, qui a contribué au développement de ce vaccin, dans un communiqué. De leur côté, les autorités russes se disent prêtes à fournir dès juin des vaccins à 50 millions d'Européens, soit 10% de la population.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL