États-Unis : le vaste plan de relance de Biden soumis au vote

Xavier Trudeau
Mars 11, 2021

Les sources ont évoqué un " incident de morsure ", sans préciser s'il y avait eu un blessé.

Le plan Biden a franchi une nouvelle étape décisive mardi soir avec un vote de procédure à la Chambre: 219 démocrates ont approuvé les règles qui encadreront le vote final, tandis que 209 républicains et un démocrate les ont rejetées. "Nous sommes à un tournant décisif de l'histoire de notre pays ", a lancé la présidente démocrate de la Chambre, Nancy Pelosi, dans l'hémicycle.

Donald Trump n'avait pas d'animal de compagnie à la Maison-Blanche.

Les démocrates insistent sur le fait qu'avec leur version, les petites entreprises familiales, et notamment celles gérées par des personnes issues de minorités, recevront un meilleur soutien. "Oui nous sommes très enthousiastes, optimistes, et pleins d'espoir face à ce qui est sur le point de se passer", a tweeté le chef de cabinet de Joe Biden, Ron Klain, hier.

Disposant d'une courte majorité, les démocrates ne peuvent se permettre qu'une poignée de défections mercredi. Ces compromis pouvaient faire craindre une fronde des progressistes, mais les troupes démocrates sont unies derrière le plan Biden. Champ, accompagne Joe Biden depuis 2008, année où Barack Obama a nommé Biden son adjoint à la présidentielle et a été élu président des États-Unis. Le nouveau plan de relance américain, en passe d'être voté au Congrès, a de quoi avoir un impact considérable sur la croissance, selon des économistes, et sur la vie de millions d'Américains.

Major, adopté dans un refuge pour animaux par Joe Biden et sa femme Jill en novembre 2018, était le premier chien de refuge à avoir vécu à la Maison Blanche, ayant emménagé après l'inauguration en janvier. Elle affirme également qu'elle réduira de moitié la pauvreté des enfants.

Le président américain doit maintenant le promulguer vendredi, juste à temps pour éviter la suspension prévue d'allocations chômage exceptionnelles.

Ce vaste programme sera le troisième plan adopté par le Congrès américain depuis le début de la pandémie, il y a un an. Malgré l'opposition en bloc des républicains, qui dénoncent des dépenses extravagantes et mal ciblées, et une défection dans leurs rangs, les démocrates, majoritaires à la Chambre des représentants, ont pu l'approuver par 220 voix contre 211.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL