Une adolescente retrouvée morte noyée dans la Seine — Harcèlement scolaire

Alain Brian
Марта 11, 2021

Le procureur de Pontoise a évoqué une succession de faits.

Lundi 8 mars, le corps sans vie d'Alisha, 14 ans, est retrouvé dans la Seine. A la suite de cette bagarre, la jeune fille actuellement en garde à vue est à son tour renvoyée. Les deux adolescents seront déférés à un juge d'instruction. Une histoire de jalousie semble être au cœur du différend qui les opposait. En début de soirée, la mère du garçon s'était rendue au commissariat d'Argenteuil pour livrer le récit glaçant des faits présumés.

S'ensuit une convocation du jeune homme de 15 ans par le lycée, qui mènera à un renvoi à titre conservatoire. Il se serait approché de la victime et "lui aurait donné par surprise des coups au visage", lui aurait tiré les cheveux, puis lui aurait fait une balayette, la faisant tomber au sol.

Alisha a accepté d'y suivre J., qui avait sollicité le rendez-vous, "à la demande de son copain", a retracé Eric Corbaux, le procureur de la République de Pontoise, lors d'une conférence de presse. Je pense rapidement qu'il y a un petit souci parce qu'entre voisins on se connaît depuis 10 ans (.) Elle me dit: 'Écoute, j'ai mon fils il me dit ça, ça, ça.' Je lui dis qu'il faut appeler la police. "Moi j'étais inquiet", confie le frère de la victime au journal Le Parisien. Elle gémissait les yeux ouverts. Le jeune homme et la jeune fille auraient alors attrapé la victime pour la jeter dans la Seine en contrebas du quai. L'adolescent portait des traces de sang sur ses vêtements. Le jeune garçon a aussi précisé à sa mère le lieu des faits. Lorsqu'elle est revenue à son domicile, les deux adolescents avaient pris la fuite. Le personnel de l'école lui a conseillé d'en parler à la police.

La mère se rend alors sur les lieux, quai de Saint-Denis, à Argenteuil.

Quant aux parents de la défunte, ils avaient déjà signalé sa disparition avant l'horrible découverte. Ils craignaient une fugue de leur fille.

Les deux mineurs, auteurs présumés du meurtre, ont été interpellés au domicile d'un de leur ami, à Argenteuil, vers 2 heures, dans la nuit. Ils ont été placés en garde à vue. Celle-ci s'est terminée ce mercredi. "Je lui disais d'activer et partager sa géolocalisation sur son portable s'il y avait un problème". L'un des deux adolescents interpellés est notamment soupçonné d'avoir piraté son compte Snapchat pour diffuser ses contenus intimes. Alisha décide finalement de ne pas porter plainte. L'adolescente en cause est également renvoyée à titre conservatoire. Elle a ensuite ajouté: "Ma fille ne peut pas revenir, mais elle peut avoir de la justice".

Alisha, 14 ans, a été battue avant d'être jetée dans la Seine. Elle était élève en troisième. Elle était "une fille vraiment bien" Elle était "la meilleure du monde".

Jenny Khalid, la mère d'Alish a parlé de sa fille en indiquant: "Elle n'a rien fait, ce n'était pas une personne qui faisait du mal. Pourquoi ils ont tué ma fille".

Alisha, 14 ans, a été retrouvée morte noyée, à Argenteuil, en région parisienne, le 8 mars. "C'est là qu'il m'a dit qu'il avait tapé une petite".

"Je suis horrifiée, stressée, humiliée aussi quelque part". "J'ai vu que mon fils avait quelque chose qui n'allait pas. C'est un gros nounours, toujours derrière son ordinateur mais depuis qu'il a rencontré sa copine, ce n'est plus le même"...

" De ce que l'on sait, le lycée a été prévenu", explique un élève de 18 ans, au journal Le Parisien.

De l'autopsie, il résulte que la victime présente un tableau typique de "mort asphyxique", pouvant s'accorder avec une "mort par noyade". Il lui aurait donné des coups de pied.

Plus tôt dans la journée, le procureur de la République de Pontoise, Éric Corbaux, avait annoncé que les deux suspects avaient été "déférés pour l'ouverture d'une information judiciaire pour des faits d'assassinat avec réquisition de mandat de dépôt".

D'autres rapports

Discuter de cet article