Vaste opération de police contre le crime organisé — Belgique

Xavier Trudeau
Марта 10, 2021

Plus de 200 perquisitions ont été menées mardi matin dans le pays dans le cadre d'un un dossier visant une organisation criminelle soupçonnée de fournir des téléphones cryptés au milieu criminel, a indiqué en fin de journée le parquet fédéral.

Plus de 1.500 policiers ont mené des perquisitions à plus de 200 adresses, sous la direction d'un juge d'instruction malinois. C'est " l'une des plus grandes opérations jamais organisées sur le territoire belge " en termes d'effectifs déployés, a expliqué à l'AFP un porte-parole du parquet fédéral. L'Office central pour la répression de la corruption (OCRC) a d'ailleurs été mobilisé sur une demi-douzaine d'enquêtes, confirme Eric Snoeck, le directeur général de la police judiciaire fédérale. Un milliard de messages à déchiffrer, échangés notamment par des barons de la drogue anversois.

Le réseau de communication ciblé par l'enquête utilise des appareils équipés de logiciels de cryptage "SKY ECC", parfois appelés téléphones PGP ("Pretty Good Privacy"), très largement utilisés par les milieux du crime organisé.

" L'intention de Sky ECC semble de rendre la détection par la police et la poursuite par les tribunaux aussi difficile que possible", a insisté le parquet fédéral. M. Van Leeuw a précisé que sur 171 000 téléphones de ce type en service dans le monde, 70 000 communiquent activement, dont 25% en Belgique, en particulier autour du gigantesque port d'Anvers, principale porte d'entrée en Europe de la cocaïne venue d'Amérique du Sud.

D'autres rapports

Discuter de cet article