30,8 millions de téléspectateurs pour les annonces de Macron

Solenn Plantier
Апреля 2, 2021

Déplacements sur justificatif de domicile sur 10 kilomètres, sous attestation au-delà, fermetures de certains commerces... les restrictions seront nationalisées en plus du couvre-feu maintenu à 19 h (voir le détail dans notre infographie en page suivante). Et même plusieurs. Dans un pléonasme révélateur, Emmanuel Macron vante "ces choix collectifs que nous avons faits", comme pour souligner encore un peu plus une dilution de la responsabilité.

L'ensemble des dispositifs d'aide aux salariés et aux entreprises actuellement en vigueur seront par ailleurs prolongés, a assuré Emmanuel Macron, en précisant que "les parents qui devront garder leurs enfants et ne peuvent pas télétravailler auront droit au chômage partiel". Il a toutefois refusé de faire son " mea culpa " pour avoir décidé, fin janvier, de ne pas reconfiner le pays au complet, alors que près de la moitié des Français se disaient hostiles à cette option.

Autre mesure qui s'applique exclusivement en métropole, la fermeture des écoles, collèges et lycées pour une durée de trois semaines. Étant donné les déprogrammations en cours, à quel prix cela peut-il se faire?

Du 26 au 30 avril, les maternelles et les primaires pourront retourner en présentiel. "Nous voulons monter notre capacité à un peu plus de 10 000 lits dans les prochains jours". "Tous sont mobilisés, seront mobilisés de manière accrue pour porter dans les prochains jours", a déclaré Emmanuel Macron.

Musées, restaurants. Le chef à l'Etat a esquissé un calendrier "Dès la mi-mai, nous recommencerons à ouvrir avec certaines règles strictes". Un calendrier précis sera prochainement présenté par Emmanuel Macron concernant tous lieux de culture et de sport.

Aux critiques de l'opposition s'ajoutaient celles des médecins et des scientifiques, qui lui reprochaient de ne pas avoir agi plus tôt, malgré l'apparition du variant britannique, plus contagieux, et une campagne de vaccination particulièrement lente au démarrage.

La pression était de plus en plus forte pour que M. Macron tranche en faveur d'un reconfinement total. En ce sens, les plus de 60 ans pourront se faire vacciner dès le 16 avril, suivi des plus de 50 ans à partir du 15 mai. Enfin, à la mi-juin, toute la population en dessous de 50 ans pourra prendre rendez-vous.

"Je sais qu'il y a beaucoup de lassitude, de fatigue, d'énervement, c'est bien normal". "Je sais qu'à chaque étape de cette épidémie nous pouvons nous dire que nous aurions pu faire mieux. Pour le mois qui vient, il nous faut nous mobiliser pour les plus fragiles" a-t-il conclu.

D'autres rapports

Discuter de cet article