Attaque à la voiture bélier au Capitole — États-Unis

Solenn Plantier
Avril 3, 2021

Selon plusieurs médias américains, le conducteur de la voiture est mort.

Deux policiers ont été blessés aux abords du Capitole à Washington après avoir été heurtés par une voiture, selon la police américaine. L'attaque ne paraît pas liée au "terrorisme", a précisé la police. Un peu plus tard dans la soirée, lors d'une conférence de presse, la cheffe de la police du Capitole, Yogananda Pittman, a annoncé qu'un des deux agents blessé " a succombé ".

D'après les premiers éléments, deux agents des forces de l'ordre ont été blessés. Le suspect qui a foncé en voiture sur des agents, est ensuite sorti du véhicule armé d'un couteau, et a été tué par la police.

"En raison d'une menace pour la sécurité extérieure, aucune entrée ou sortie n'est autorisée pour le moment dans aucun bâtiment du complexe du Capitole", a retenti une annonce vocale dans tout le complexe, rapporte Fox News. Les faits se sont produits près d'un point de contrôle du côté du Sénat. Le suspect aurait brandi un couteau en sortant du véhicule, d'après des journalistes.

Les élus du Congrès sont en vacances parlementaires cette semaine mais certains membres de leurs équipes, des employés du Congrès et des journalistes étaient présents. Tenant des boucliers, des militaires de la Garde nationale, déployée au Capitole depuis l'attaque du 6 janvier, se sont précipités depuis les immeubles de bureaux parlementaires à proximité vers le Capitole. D'autres se sont placés près de barrages de police qui bloquaient la route. Un hélicoptère s'est posé sur l'esplanade au pied du Capitole, avant de prendre à son bord des civières. Une information que n'a toutefois pas confirmé la police américaine qui ne parle que de son arrestation.

Cinq personnes sont mortes au cours de cette attaque, dont le caractère spontané est de plus en plus remis en cause, et plus de 300 personnes ont été arrêtées jusqu'ici en lien avec leur participation à l'assaut.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL