Un policier tué au Capitole, le suspect abattu — États-Unis

Claudine Rigal
Avril 3, 2021

Le siège du Congrès américain a été bouclé à Washington après qu'un automobiliste a foncé sur des policiers. Cette attaque ne paraît cependant pas liée au "terrorisme", ont fait savoir les services de police, qui disent ne pas connaître, pour l'heure, les motivations de l'attaque.

Nous savons à quel point les temps sont durs pour le Capitole, pour tous ceux qui y travaillent et ceux qui le protègent.

Boucliers à la main, des militaires de la Garde nationale ont rapidement pris position vendredi autour de l'imposant bâtiment blanc et près de barrages de police qui bloquaient la route. Ils avaient été déployés à Washington après l'assaut de janvier.

L'un des deux policiers heurtés par une voiture à proximité du Capitole vendredi est mort, a indiqué la police, selon qui cette nouvelle attaque "ne paraît pas liée au terrorisme".

Il est décédé vers 13 h 30.

Plusieurs médias américains ont affirmé que le suspect s'appelait Noah Green.

Dans l'après-midi, les forces de l'ordre ont levé l'alerte tout en maintenant un cordon de sécurité. "L'enquête se poursuit", a précisé la police.

Le suspect, qui n'a pas encore été identifié, a été abattu par la police. D'après la presse, il serait mort de ses blessures. La police du Capitole est intervenue "après avoir été informée que quelqu'un avait foncé avec un véhicule sur deux agents ", a-t-elle précisé. La présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi a ordonné de mettre les drapeaux en berne en hommage au policier décédé. "Aujourd'hui, encore une fois, a-t-elle poursuivi dans un communiqué, ces héros ont risqué leurs vies pour protéger le Capitole et notre pays, avec le même dévouement et la volonté de servir que nous avions vues le 6 janvier". "Nous sommes encore en train d'apprendre ce qu'il s'est passé" a tweeté le chef des républicains au Sénat, Mitch McConnell, en remerciant la police.

Ces dernières semaines, les autorités avaient commencé à retirer les hautes clôtures surmontées de fils barbelés érigées autour du Capitole après l'attaque du 6 janvier, lorsque des partisans de Donald Trump ont tenté d'empêcher le Congrès de certifier la victoire électorale de Joe Biden.

Les faits ont eu lieu près d'un point de contrôle du côté du Sénat. Amérique, nous valons mieux que cela.

Cinq personnes sont mortes au cours de cette attaque, dont le caractère spontané est de plus en plus remis en cause, et plus de 300 personnes ont été arrêtées jusqu'ici en lien avec leur participation à l'assaut.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL