Les exportations vers l'Afrique explosent — Groupe OCP

Xavier Trudeau
Mars 25, 2017

Ce qui n'a pas manqué d'impacter les performances financières du géant marocain.

La demande mondiale est restée soutenue dans l'ensemble, la croissance de la consommation agricole ayant été sous-tendue par la baisse des prix des engrais. Selon le Groupe, cette situation explique en conséquence l'augmentation significative des volumes d'engrais à l'exportation en 2016.

L'OCP a souligné que le redressement de la demande provenant d'Amérique latine, et plus précisément de l'Argentine et du Brésil, a stimulé les exportations, dont les volumes ont augmenté de 900 mille tonnes.

Malgré une offre chinoise excédentaire et la consommation de stocks constitués en 2015 qui a exercé une pression sur les prix en 2016, OCP Group a bouclé l'année 2016 sur de bonnes performances.

"Le chiffre d'affaires a également bénéficié́ de la hausse des ventes de produits de spécialité́, représentant 25% des exportations d'engrais en 2016, et enregistrant une hausse de 45% par rapport à l'année précédente; cela grâce aux importants efforts menés par OCP dans le développement de sa gamme de produits de spécialité́, et notamment en Afrique via de nombreuses initiatives: carte de fertilité́ des sols, partenariats publics privés".

Quant au chiffre d'affaires 2016 du groupe phosphatier, leader mondial de son secteur, il a atteint 42,47 milliards de dirhams (MMDH), alors que le résultat net s'est établi à 3,78 MMDH. A l'avenir, nous pensons que le marché continuera d'être influencé par le niveau d'offre. Un niveau satisfaisant, maintenu grâce à la baisse des prix des matières premières et à l'optimisation des coûts de production, qui a permis la maîtrise des coûts de revient. La marge d'EBITDA s'est établie à 30% en 2016 contre 37% en 2015. Le résultat d'exploitation ressort ainsi à 6.594 MDH, alors qu'il était de 13.965 MDH en 2015, soit plus du double. Cette baisse concerne la roche, l'acide phosphorique et les engrais.

Devant faire face à un contexte international marqué par une forte chute des prix des phosphates, le groupe OCP parvient tout de même à maintenir son chiffre d'affaires au-dessus de la barre des 40 milliards et sa rentabilité à des niveaux élevés.

Le groupe OCP a décaissé, en 2016, 13,3 MMDH dans son programme d'investissement. Aujourd'hui, nous optimisons l'utilisation de nos installations à Jorf Lasfar de manière à améliorer notre capacité de production de fertilisants, avec des investissements limités. Les cash flows opérationnels sont restés stables à 12,15 milliards de DH (12,29 milliards en 2015), alors que la position de trésorerie (cash et équivalents) a atteint 11 milliards de DH, en hausse de 21,37% sur un an. L'Ebidita se situe pour sa part à 12,77 milliards de DH, en repli de 27,64% sur un an.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL