"Le PS va subir un choc financier considérable" — Financement public

Claudine Rigal
Juillet 18, 2017

Et pour faire face à ce choc financier, toutes les solutions sont envisagées.

"Répondant aux questions du Parisien, Jean-François Débat souligne une baisse considérable du montant des subventions publiques du parti". En perdant neuf sièges sur dix à l'Assemblée nationale, le PS va voir ses subventions publiques fondre: de 25 à 7 millions d'euros par an. "Nous subirons l'an prochain une chute considérable de nos recettes" juge-t-il.

Il précise ensuite que la solution de l'hypothèque n'a pas été retenue, car elle ne serait pas à la hauteur, selon lui, du "choc financier qui s'annonce".

"Le PS a deux atouts: une dette égale à zéro et un patrimoine important qui va nous aider à amortir le choc", tempère le responsable.

Une vingtaine de membres de la direction et des collectifs associés (28 personnes en tout) se sont retrouvés peu après 15h au siège du PS, rue de Solférino à Paris, pour une photo de famille puis une réunion de travail. "Nous pourrons le vendre ou l'hypothéquer comme cela avait été fait dans les années 1990".

Jean-Christophe Cambadélis premier secrétaire du Parti socialiste le 17 juillet 2017 rue de Solférino à Paris
Jean-Christophe Cambadélis premier secrétaire du Parti socialiste le 17 juillet 2017 rue de Solférino à Paris

La baisse du nombre d'adhérents a eu aussi un impact?

A la question de savoir si un plan social est prévu, Jean-François Débat répond: " le PS ne pourra plus fonctionner dans le confort d'un parti 'installé'. Finies les réunions organisées avec faste, les déplacements à grands frais, les sondages à foison.

Jean-François Débat rappelle que la baisse du nombre d'adhérents est passée de 180 000 (après l'élection de François Hollande à 100 000 à jour de cotisation l'an dernier). Il a également assuré que les instances syndicales ont déjà été informées de la situation financière du parti.

Cette direction doit notamment se pencher sur la feuille de route de la refondation du PS, jusqu'au congrès, qui pourrait se tenir au printemps 2018.

Nous ne devons pas traîner. Mais, un parti ne meurt jamais de ses finances, il meurt de l'absence de message et de perspective. La vente de ce siège était estimée entre 3,2 millions et 3,6 millions d'euros.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL