Castaner modère les propos de Macron sur la SNCF

Claudine Rigal
Septembre 6, 2017

Les propos d'Emmanuel Macron sur la SNCF et la réforme du régime de retraite des cheminots n'étaient que "des pistes de réflexion" car "rien n'est sur la table, arrêté, décidé", a déclaré mercredi le. Dans on édition matinale, le Monde détaille en effet ses souhaits exprimés lors d'une étrange rencontre entre Emmanuel Macron et dix cheminots sélectionnés pour échanger avec lui à l'occasion de l'inauguration de la LGV Le Mans-Rennes le 1er juillet dernier.

La réforme de ce régime est un sujet très sensible pour le personnel de la SNCF.

"Ce qui a été acquis dans les régimes passés reste acquis et vous cotisez à un nouveau régime". Il a mentionné un "top départ" de la réforme à la mi-2018 ou début 2019, selon cet entretien rapporté par le magazine interne de la SNCF. Le gouvernement aurait préféré attendre pour aborder la réforme du ferroviaire: la CGT et SUD appellent déjà les cheminots à faire grève mardi 12 septembre contre les ordonnances, et joueront sans doute sur les projets du président pour accroître la mobilisation. Le vrai défi sera de dire: "si vous voulez défendre votre entreprise, il faut la réinventer", a ainsi lancé le chef de l'Etat devant les représentants "médusés".

"Beaucoup ont encore le sentiment, parce que c'est notre imaginaire collectif, que la fierté de SNCF, c'est d'avoir de beaux trains, de belles gares et des infrastructures", a-t-il jugé. "Ce sont les voyageurs, les chargeurs et les données les concernant qui ont de la valeur dans cette entreprise".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL